Voyage d’affaires : mélatonine, attention dangers

C’est sans doute l’un des produits les plus utilisés par les voyageurs d’affaires pour lutter contre le décalage horaire. Mais prudence, l'Agence nationale de sécurité sanitaire, de l'alimentation, de l'environnement et du travail (Anses) déconseille à certaines populations de consommer des compléments alimentaires contenant de la mélatonine en raison d'effets secondaires.

Consommer de la mélatonine à des doses faibles et sans régularité est le premier conseil de l’ANSES qui précise cependant que le produit n’est pas conseillé aux personnes souffrant de maladies inflammatoires, auto-immunes, d’épilepsie, d’asthme, de troubles de l’humeur, du comportement ou de la personnalité, ainsi que des personnes suivant un traitement médicamenteux.

La consommation est également déconseillée pour les personnes devant réaliser une activité nécessitant une vigilance soutenue chez lesquelles une somnolence pourrait poser un problème de sécurité.

Après examen des signalements d'effets secondaires qui lui ont été rapportés et en comparaison avec l'état de la recherche, l'Anses rappelle qu’en France, la réglementation autorise la commercialisation de compléments alimentaires apportant moins de 2 mg de mélatonine par jour. L’Agence recommande plus généralement aux consommateurs de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé avant de consommer des compléments alimentaires et de signaler à son médecin la prise de compléments alimentaires.

Téléchargez le rapport ci-dessous