Air France-KLM : bénéfice net de 290M€ en 2019, en baisse de 31%

KLM fait de nouveau nettement mieux qu’Air France en termes de résultat d’exploitation.

- Publicité -

Air France-KLM a dévoilé ses résultats de l’année 2019 ce jeudi matin. Le groupe franco-néerlandais a enregistré un chiffre d’affaires de 27,2 milliards d’euros (+3,7%) et un nombre de passagers est en hausse de 2,7%, pour un résultat d’exploitation à 1,14 milliards d’euro (- 18,8%), impacté par l’environnement commercial et la hausse de la facture carburant. Entre Air France et KLM, les résultats d’exploitation s’inscrivent respectivement à 280 et 853 millions d’euros, en baisse de 41 et 238 millions d’euros. «L’écart de marges entre Air France et KLM n’est pas une source de stabilité pour le groupe. Nous nous employons à le corriger. Le quatrième trimestre est allé dans ce sens» a souligné Frédéric Gagey, directeur général adjoint en charge des Finances chez Air France-KLM.

Le bénéfice net d’Air France-KLM s’est élevé à 290 millions d’euros, en baisse de 31% par rapport au précédent exercice. La dette nette est restée quasi-stable (baisse de 17 millions) à 6,15 milliards d’euros.

La facture carburant incluant les couvertures s’est élevée à 5,5 milliards d’euros en 2019, en augmentation de 550 millions d’euros. Cette hausse s’explique principalement par un gain sur les couvertures de 50 millions d’euros cette année comparé au gain de couverture de 650 millions l’an dernier.

Les variations de change ont par ailleurs eu un impact positif de 367 millions d’euros sur le chiffre d’affaires et un impact négatif de 122 millions d’euros sur les coûts (hors carburant) incluant les couvertures de change en 2019.

Quid des perspectives pour 2020 ? Le Groupe Air France-KLM prévoit d’augmenter sélectivement les capacités du réseau passage de 2 à 3% par rapport à 2019, en tenant compte de l’évolution de l’épidémie de coronavirus. Transavia va continuer à croître à un rythme soutenu de 4 à 6%, avec une progression d’environ 10% en France. Suite à l’accord avec ses pilotes, Transavia France va en effet pouvoir atteindre et dépasser le seuil des 40 appareils dans sa flotte. Air France et sa fliiale low-cost profitent toutes deux de la faillite d’Aigle Azur pour se développer fortement sur l’Algérie dès avril prochain, et de celle d’XL Airways pour moins subir de pression sur les prix sur certaines destinations.