Première compagnie indienne, IndiGo va licencier 10% de ses effectifs

290

La plus grande compagnie aérienne d’Inde annonce qu’elle va licencier 10 % de son personnel alors qu’elle est confrontée à une très conséquente baisse de ses revenus.

Affectée, comme l’ensemble des transporteurs, par la crise du coronavirus, la compagnie IndiGo avait déjà annoncé une drastique réduction de ses coûts de l’ordre de 500 millions d’euros au cours des prochains mois.

Dans une lettre adressée aux actionnaires, le directeur général d’IndiGo précise qu’ « Il est impossible pour notre compagnie de traverser cette tempête économique sans faire quelques sacrifices, afin de maintenir nos activités commerciales ». La compagnie aérienne, dont les avions ont été cloués au sol pendant plusieurs mois en raison de l’imposition par l’Inde d’un verrouillage strict, emploie environ 24 000 personnes, ce qui signifie que quelque 2 400 emplois sont en jeu.

Selon les propres chiffres de la compagnie, elle est le plus grand transporteur de passagers en Inde avec une part de marché de 48,9 % en mars de cette année et a été rentable pendant dix années consécutives.

La dernière annonce concernant les suppressions d’emplois intervient alors que les transporteurs du monde entier devraient connaître leur pire année à ce jour.

L’Association internationale du transport aérien (IATA), qui compte 290 compagnies aériennes membres, a déclaré que les recettes tomberaient à 419 milliards de dollars, soit une baisse de 50 % par rapport à l’année dernière.