American Express GBT : vers des licenciements massifs au Royaume-Uni ?

Selon des informations circulant sur les réseaux sociaux, la TMC pourrait licencier environ 30 % de son personnel outre-Manche. L’entreprise conteste ce chiffre.

Les plans de réduction d’effectif donnent une indication des prévisions d’activité du voyage d’affaires l’année prochaine et dans les années suivantes. Et les prévisions d’American Express Global Business Travel (Amex GBT) n’incitent pas à l’optimisme. Notre confrère TravelMole a ainsi appris par des posts publiés sur les médias sociaux que la TMC envisageait de licencier 30 % de son personnel au Royaume-Uni. Un porte-parole de l’entreprise a contesté ce chiffre, a confirmé que « certaines réductions obligatoires » étaient prévues mais précisé que le nombre de licenciements était actuellement indéterminé.

« GBT est dans une position financière solide, mais dans l’environnement actuel, nous devons revoir notre base de coûts pour mieux l’aligner sur la demande, a précisé le porte-parole du numéro un mondial de la gestion des voyages d’affaires. Nous avons pris des mesures pour protéger le plus grand nombre d’emplois possible, notamment en recourant aux régimes d’aide publique lorsqu’ils existent, aux programmes de retraite et de licenciement volontaires et en introduisant de nouvelles options de travail flexibles (…). Dans certains secteurs, ces mesures sont malheureusement insuffisantes à elles seules. Ce n’est que dans ces circonstances spécifiques que nous consulterons nos collègues sur la difficile décision de mettre en œuvre des départs involontaires».

Amex GBT, dont le siège britannique se trouve à Canary Wharf à Londres, emploie aujourd’hui 2 200 personnes outre-Manche. Elle a acheté le groupe Hogg Robinson il y a deux ans pour environ 400 millions de livres sterling, et a fusionné les deux marques. Les licenciements toucheraient également d’anciens salariés de HRG.

La Business Travel Association a demandé au gouvernement britannique de maintenir son soutien financier au secteur, et de couvrir 60 % des salaires des employés des entreprises de voyages d’affaires au moins jusqu’à la fin de 2020, selon Skift.

Rappelons qu’Amex GBT, basée à Jersey (États-Unis), est une société en joint-venture, détenue pour moitié par American Express Company et ses filiales, et pour l’autre moitié par un groupe d’investisseurs mené par Certares.