Covid worldwide – L’essentiel du 3 juillet

Covid worldwide - L'essentiel du 31 juillet

Le Canada annonce que la pandémie est maîtrisée dans le pays, tandis que le Brésil passe le cap des 60.000 victimes. Plusieurs clusters au niveau mondial, avant tout en milieux fermés, font craindre un rebond de l'épidémie et aux Etats-Unis où le taux de 18-49 ans est particulièrement élevé parmi les nouvelles victimes, les autorités appellent les jeunes au civisme.

L'essentiel du jour

  • A date du 2 juillet au soir, dans le monde, environ 10,6 millions de cas officiellement recensés et environ de 515.000 décès liés au Covid-19.
  • L'OMS a prévenu, mercredi 1er juillet, que la pandémie de coronavirus continuait à s'aggraver dans le monde
  • Alors que son voisin américain connaît une spectaculaire recrudescence de cas, l’Agence de la santé publique du Canada annonce que le virus est "généralement maîtrisée". Selon son évaluation, le nombre de cas au Canada devrait être, le 12 juillet, entre 103 940 et 108 130 et le nombre de victimes pourrait dépasser les  8800 morts (au 29 juin, on rapportait 103 820 cas confirmés et 8610 décès). 
  • Le Brésil a franchi le cap des 60.000 morts du coronavirus, après avoir enregistré 1038 décès supplémentaires au cours des dernières 24 heures, a annoncé le ministère de la Santé.
  • Aux États-Unis, un niveau record de nouveaux cas a été atteint mercredi avec plus de 50.000 nouvelles contaminations en 24 heures. Les autorités ont demandé aux "jeunes" de faire preuve de civisme. De fait, les nouvelles contaminations concernent dans des proportions inédites les 18-49 ans. Bars, plages, piscines ont été fermées dans plusieurs états.
  • International : Près de 1.200 cas et au moins un mort dans une mine en Russie. Douze mines fermées en Pologne après la découverte de plusieurs milliers de malades du Covid-19 au sein des employés d’un groupe minier. Plusieurs milliers de tests positifs parmi les salariés d’abattoirs ou d’usines de transformation de la viande en Allemagne, France, États-Unis, Espagne, Pays-Bas et Angleterre… Des foyers pour travailleurs migrants infectés par le coronavirus en France, en Italie ou à Singapour. À Chicago, une prison enregistre un taux de contamination 30 fois supérieur à celui de la région. Autant de clusters, avant tout en milieux fermés, qui font craindre un rebond de l'épidémie, selon RFI.