Été 2020 – L’hôtellerie française s’en sort (un peu) mieux que le reste de l’Europe

D’après le cabinet MKG (spécialisé dans les études de marché), les hôteliers français ont passé un meilleur été que leurs voisins européens en affichant un taux d’occupation cumulé de l’ordre de 72%.

Selon « un premier bilan de l’été 2020 », réalisé par le cabinet MKG et communiqué aux Echos, 18.600 hôtels étaient ouverts au 16 août dans l’Hexagone, pour 690.000 chambres. Le parc métropolitain est donc opérationnel à 80%, par rapport au nombre de chambres. Début avril, il n’était que de 17%. 

C’est le littoral qui réalise les meilleures performances d’après l’étude du cabinet : le taux de disponibilité du parc est de 98% avec un taux d’occupation de 77,3%. 

La situation est plus tendue pour Paris qui compte 1500 établissements pour 80.000 chambres. Mais faute de touristes, le taux d’occupation a chuté de 50% pour s’établir à 34%. 

Il est intéressant de noter que par rapport à ses voisines européennes, l’hôtellerie française a « mieux résisté« , note encore le cabinet MKG, repris par les Echos, sur la base de statistiques du mois de juillet. Le taux d’occupation moyen approchait les 51% en France, contre 35% en Allemagne, en Italie et au Portugal, 31% en Grèce et en-dessous des 30% en Espagne. Le cabinet note que septembre sera le mois de retour de la clientèle d’affaires, qui représente les deux tiers du chiffre d’affaires de l’hôtellerie française sur l’année.