Roissy et Orly ont perdu les deux tiers de leurs passagers depuis début 2020

ADP ne table pas sur un retour au trafic de 2019 avant quatre à sept ans…

Le trafic de Paris Aéroport (Paris-Charles de Gaulle et Paris-Orly) a chuté de 66,3 % à 27,8 millions de passagers sur les neuf premiers mois de l’année 2020, par rapport à la même période en 2019. Le nombre de passagers en correspondance est en diminution de 65,4 %. Le taux de correspondance s’établit à 23,4 %, en hausse de 0,9 point. Aéroports de Paris (ADP), le gestionnaire des deux plateformes parisiennes (ainsi que du Bourget) table désormais sur un retour au trafic de 2019 de ses aéroports parisiens «entre 2024 et 2027».

Sur le mois de septembre à Paris Aéroport :
. Le trafic international (hors Europe) est en recul (- 82,6 %) du fait d’une décroissance de l’ensemble des faisceaux : Amérique du Nord (- 93,0 %), Asie-Pacifique (- 92,4 %), Amérique Latine (- 91,2 %), Moyen-Orient (- 84,7 %), Afrique (- 74,5 %), DROM-COM (- 41,1 %) ;
. Le trafic Europe (hors France) est en diminution de 76,6 % ;
. Le trafic France est en décroissance de 45,9 % ;
. Le nombre de passagers en correspondance est en recul de 77,2 %. Le taux de correspondance de Paris Aéroport s’est établi à 21,9 %, en retrait de 2,0 points par rapport à septembre 2019.

À Roissy-CDG, seuls les terminaux 2E, 2F et 2AC sont actuellement ouverts afin d’accueillir l’ensemble du trafic commercial de passagers. Le trafic commercial à Paris-Orly, suspendu temporairement le 1er avril, a repris le 26 juin à partir d’Orly 3, le 13 juillet à partir d’Orly 4, et le 24 août à partir d’Orly 1.