Comment les frais pro ont évolué durant le confinement ?

Rydoo a examiné les principaux postes de dépenses de près de 4.000 entreprises européennes avant et pendant le confinement. Conclusions.

- Publicité -

Au total, les dépenses de 3834 entreprises européennes (Belgique, France, Espagne, Grande-Bretagne, Suisse, Allemagne) ont été étudiées et analysées par Rydoo, sur la période allant du 15 janvier au 5 mai 2020. 

Sans surprise, la période du confinement et le ralentissement économique afférent a vu les frais professionnels baisser. Surprenante cependant les différences d’ampleur de cette baisse d’un pays à l’autre : alors que les frais professionnels des entreprises françaises accusent une baisse de -75%, l’Espagne (-50%) l’Allemagne  (-36%) ou la Grande-Bretagne (-19%) et l’Allemagne (-15%) suivent une même tendance mais dans des proportions étonnamment moins importante. Si étonnant qu’on ne peut pas ignorer l’hypothèse d’une distorsion due à la méthodologie…

Les dépenses en matière d’abonnements à des outils collaboratifs ou de communication (Zoom, Slack, …) ont augmenté de +157% en France, preuve d’une volonté d’assurer une communication fluide et réactive, malgré la distance ou le télétravail. La Belgique (+132%), l’Espagne (+133%) et la Suisse (+550%) ont également enregistré de fortes hausses.

Les dépenses professionnelles liées aux fournitures pharmaceutiques (gants, masques, gel désinfectant) ont considérablement baissé (-83%) pendant le confinement. C’est également le cas en Belgique (-61%), en Grande-Bretagne (-97%) et en Espagne (-44%). Deux raisons complémentaires à cela : les entreprises ont anticipé la nécessité de fournir des équipements de protection à leurs collaborateurs, en passant des commandes groupées dès le début du confinement et les collaborateurs ont pris leur précaution en se rendant directement en pharmacie.

En matière de télécoms, les dépenses en matière d’abonnements internet et mobile ont baissé de -21% en France. Une tendance identique s’observe dans les autres pays européens, de l’ordre de -10% à -20%. Les dépenses liées aux services de livraison de nourriture (Deliveroo, Uber Eats, Just Eat) enregistrent également une très forte baisse : -93% en France. Cette baisse se chiffre à -73% en Belgique, -60% en Espagne et -76% en Grande-Bretagne. À nouveau, la nécessité de s’adapter en ces temps difficiles permet d’expliquer ces tendances. En période de confinement, il est en effet plus facile de s’adonner à la cuisine chez soi, alors que les les outils collaboratifs comme Zoom et Slack sont souvent préférés au téléphone pour communiquer.

Enfin, les dépenses des entreprises françaises en équipement informatique (souris, écrans, claviers, casques audio : -44%) et en fournitures de bureaux (-98%) ont également chuté.