Hôtel : les prix moyens grimpent à nouveau sur Paris

Le secteur hôtelier parisien qui avait fortement souffert en 2016 suite aux attentats perpétrés fin 2015, a repris des couleurs avec une fréquentation en hausse pour 2017 estimée aux alentours des 79%. Malgré ce regain d'activité, les entreprises profitaient jusqu'à présent d'une politique tarifaire agressive sur la capitale. Mais attention, les prix hôteliers tendent aujourd'hui à augmenter à nouveau.

Selon les estimations de MKG Consulting , le taux d'occupation des hôtels parisiens devrait s'établir à 78,8% en 2017, soit une hausse de 6,1 points par rapport à 2016, année marquée par les conséquences des attentats de novembre 2015. Le taux revient ainsi au niveau de 2015 (78,5%), mais les hôteliers ne sont pas encore parvenus à retrouver le faste de 2014 (81,8%).

Le rapport du spécialiste du secteur hôtelier ajoute : "Ces bons résultats ont pu se réaliser grâce notamment au retour d’une clientèle long-courrier en provenance des États-Unis, du Japon, de Chine et de Russie. Ces nationalités avaient boudé la capitale en 2016 notamment pour des raisons sécuritaires".

Concernant les prix moyens, les voyageurs d'affaires ont pu profiter d'une politique tarifaire agressive sur l’ensemble des segments (-1,5% à fin octobre 2017). "Toutefois, on observe que la tendance s’inverse sur les derniers mois. En effet, en août 2017, les prix moyens étaient stables, tandis qu’ils progressaient en septembre et octobre". Ainsi cette année, les acheteurs devraient observer une stabilisation des prix moyens (-0,4%) par rapport à 2016. L’écart avec les tarifs pratiqués en 2014 et 2015 est d’environ 10€.

Toutes les catégories d’hôtels sont impactées par ce regain d’activité. Les hôtels 3 étoiles enregistrent la plus forte hausse de fréquentation accompagnée d’une baisse de tarifs plus importante que sur les catégories supérieures. Les établissements 4 et 5 étoiles ont profité du retour d’une clientèle internationale à fort pouvoir d’achat pour pratiquer une politique tarifaire moins agressive que sur les autres segments.

Les perspectives sur la fin d’année s’annoncent bonnes. Début novembre, le salon Batimat a déjà permis aux hôteliers d’afficher d’excellents résultats. Le mois de décembre sera également riche en événement, avec la tenue de plusieurs congrès médicaux ou encore du Salon Nautique, du Salon du Cheval, ainsi que le Sommet sur la lutte contre le réchauffement climatique. L’évolution de RevPAR pour l’année 2017 devrait avoisiner les +8%.

MKG Consulting conclut "L’année 2017 est marquée par un net regain sur la fréquentation permettant de se rapprocher des plus hauts niveaux de 2014 (81,8% en 2014 vs 78,8% en 2017). Malgré l’ouverture de nouveaux hôtels dans la capitale et la concurrence toujours plus accrue des plates-formes de réservations entre particuliers, cela confirme l’incroyable attractivité de la Ville Lumière. A noter toutefois que si l’évolution des prix moyens par rapport à 2016 est favorable, le marché n’a pas retrouvé les niveaux de 2014 et 2015. Les mois à venir devraient néanmoins confirmer la tendance observée depuis septembre, à savoir une augmentation maîtrisée des tarifs".