A Pékin, les autorités renforcent les mesures anti-covid

La capitale chinoise resserre la vis au niveau des restrictions sanitaires anti-covid. Expatriés et locaux craignent un nouveau confinement. 

Après Shanghai, c’est au tour de Pékin de renforcer ses mesures anti-covid. Si le confinement généralisé n’est pour le moment pas à l’ordre du jour, les habitants craignent sa mise en place dans les semaines/jours à venir. Face à la recrudescence de cas du variant Omicron, les autorités ont annoncé un dépistage massif à travers la ville et un confinement des quartiers si de nouveaux cas apparaissent. 

> A lire également : Shanghai déconseillée par le Quai d’Orsay

Selon Le Monde, l’accès aux espaces publics sera davantage limité. A partir du 5 mai, un test Covid négatif effectué au cours de la semaine écoulée sera obligatoire pour entrer dans « de nombreux lieux publics et pour prendre les transports en commun », est-il indiqué sur le WeChat de la capitale. Pour les activités telles que les événements sportifs et les voyages en groupe, les participants devront également présenter un test Covid négatif effectué dans les 48 dernières heures, ainsi que la preuve qu’ils ont été entièrement vaccinés.