Afrique : Réouverture des frontières et de l’espace aérien au Niger et au Gabon

3297

Après un mois de fermeture, l’espace aérien a été rouvert par les autorités militaires. Au Gabon, les frontières terrestres, aériennes et maritimes ont également rouvert. 

Fermé depuis le 6 août dernier suite au putsch contre le président Bazoum et « face à la menace d’intervention à partir des pays voisins », l’espace aérien nigérien vient de rouvrir. « L’espace aérien de la République du Niger est ouvert à tous les vols commerciaux nationaux et internationaux », a déclaré un porte-parole du ministère des Transports, précisant que les services au sol avaient également repris. Toutefois, « l’espace aérien reste toujours fermé à tous les vols militaires opérationnels et autres vols spéciaux qui ne sont autorisés que sous réserve d’autorisations préalable des autorités compétentes », a-t-il ajouté.

A lire aussi : Au Niger, l’évacuation des ressortissants français débute

Au Gabon, les frontières rouvrent après le coup d’Etat militaire. « La réouverture des frontières terrestres, aériennes et maritimes a un « effet immédiat », a déclaré à la télévision d’État le colonel Ulrich Manfoumbi Manfoumbi, porte-parole du Comité pour la transition et la restauration des institutions (CTRI). Sur le site de l’aéroport international de Libreville, la capitale du pays, les vols ont effectivement repris, y compris les vols depuis et vers la France avec Air France. Néanmoins, un couvre-feu reste en vigueur sur l’ensemble du territoire de 18h à 6h. 

> A lire aussi : Gabon : au moins 10.000 expatriés français dans l’incertitude