CDS devient l’outil de réservation hôtelière de Selectour Affaires

421
CDS devient l'outil de réservation hôtelière de Selectour Affaires

Bel fin d'été pour CDS Groupe : son outil de réservation hôtelière dédié au corpo fournira les 450 agences Selectour Affaires.

Désormais, un client de Selectour Affaires qui effectuera sa réservation hôtelière via les canaux de sa TMC bénéficiera du contenu, des tarifs et des options CDS. C’est, très concrètement, le résultat du partenariat noué entre le réseau d’agences et le HBT (Hotel booking tool) français.

450 agences

L’entrée de CDS Groupe au sein de la coopérative Selectour, on peut la considérer comme symbolique : le plus grand réseau national d’agences indépendantes (un millier) associé à un HBT, lui aussi français, qui a le vent en poupe (on reviendra plus tard sur son actualité) et les reins solides : elle est capitalisée à hauteur de 25 M€.

En outre, nul doute que le fait de prendre une partie de ce marché à l’autre grand opérateur hexagonal, HCorpo, propriété du groupe Accor, ne doit pas mécontenter les dirigeants de CDS. Une partie du marché seulement car HCorpo, à notre connaissance, n’a pas été déférencée.

CDS agissait déjà “en sous-marin” pour quelques grandes agences du réseau. Ce seront désormais les 450 agences et plateaux Selectour Affaires, soit le maillage le plus étroit du territoire national, particulièrement prisé des entreprises multisites, qui utiliseront le canal CDS.

40 millions d'euros

Si Laurent Abitbol, président du Directoire de Selectour se félicite de ce partenariat en soulignant "une réelle avancée pour Selectour Affaires, cette plateforme va contribuer à fluidifier et faciliter l’expérience clients dans la réservation d’hôtels", on imagine que dans ce contexte inflationniste, la compétitivité tarifaire et la volonté d’assurer à leurs clients les meilleurs prix ont été moteur dans le choix de Selectour.

Oui, certainement, confirme Vincent Zaldivar, directeur du développement et responsable du marché agences chez CDS. C’est notre positionnement historique : remonter les prix à l’euro, l’euro, sans mark-up, et que le directeur des achats puisse manger tranquille à la cantine sans qu’on vienne lui dire ‘j’ai trouvé moins cher sur Booking’”. 

Le même de cibler, à travers ce partenariat, un revenu additionnel de quelque 40 M€. Ils proviendront des agences Selectour Affaires et, particulièrement parmi les 450 agences, de la centaine d’entre elles membres du Club Affaires, soit entièrement dédiées au corpo. Mais aussi, peut-être, de certaines agences "loisirs", le référencement valant pour l’entièreté du réseau propriété de Marietton. Désormais, les ventes indirectes représentent 50% des ventes pour CDS, soit un doublement de ce ratio en 4 ans.