Covid-19 : la pandémie s’étend en Chine et n’épargne pas la Corée du Sud

En Chine notamment, après Hong-Kong, Shenzen et maintenant Shanghai, la situation menace de se dégrader également à Pékin.

Le variant BA.2 Omicron commence à faire des ravages en Asie. Considéré par certains à la fois comme aussi virulent que Delta et plus contagieux encore que le BA.1 Omicron, il souligne l’échec des stratégies de lutte contre le Covid dans certains pays. En Chine, longtemps présentée comme la grande gagnante de la pandémie, la politique du Zéro Covid montre ses limites. Ses vaccins sont nettement moins efficaces que ceux proposés dans les pays occidentaux. Elle ne dispose pas notamment d’un vaccin à ARN messager. Et le fait d’avoir eu peu de cas de Covid éloigne la Chine de l’immunité collective, contrairement aux autres pays où la virus a davantage circulé.

Résultat, la situation à Shanghai (26 millions d’habitants) ne cesse de se dégrader un peu plus chaque jour, en dépit du confinement (en deux temps) de la ville. Un coup dur supplémentaire pour l’économie chinoise, Shenzen (17 millions d’habitants), connue comme capitale de l’électronique, étant également confinés depuis la mi-mars. Et la situation est pire encore à Hong-Kong où les hopitaux sont totalement débordés depuis déjà trois semaines. L’inquiétude monte désormais à Pékin qui commence à se barricader face à la vague qui menace, même si seules cinq zones à moyens et hauts risques étaient « scellées » dans la capitale chinoise ce mardi.

La province du Jilin, au nord-est de la Chine, n’est pas non plus épargnée. Et la ville de Changchun (9 millions d’habitants) est elle aussi confinée. Le nombre de cas journaliers de Covid identifiés en Chine est pourtant autrement plus bas qu’en Corée du Sud. Dans ce pays, il dépasse les 420.000 (et 432 décès) ce mercredi. Mais à la différence de la Chine, le nombre de personnes complètement vaccinées est élevé dans le Pays du Matin Calme, soit 44,48 millions ou 86,7% de la population. Et cette différence avec l’Empire du Milieu est plus importante encore lorsqu’il s’agit des personnes âgées… Comme en Europe, la Corée du Sud a récemment assoupli ses règles de distanciation sociale, acceptant l’idée d’une circulation (plus ou moins) maitrisée du virus. Et les visiteurs étrangers vaccinés ne seront plus soumis à une quarantaine à compter du 1er avril… et ce pour la première fois depuis le début de pandémie !