Covid – La Corée du Sud exige des tests PCR de 48 heures

607
Covid - La Corée du Sud exige des tests PCR de 48 heures
L'aéroport de Séoul-Incheon.

D'après Action-Visas, le résultat du test PCR avant le départ en Corée du Sud, initialement valable 72h, devra dorénavant être daté de moins de 48h.

L’Ambassade de Corée du Sud en France annonce sur son site internet une nouvelle mesure concernant les arrivées internationales: à compter du 20 janvier 2022 à minuit, les voyageurs âgés de 6 ans et plus arrivant de l’étranger devront disposer d’un résultat négatif de test PCR datant de moins de 48h avant le départ pour pouvoir embarquer sur un vol en direction de la Corée.

Autre actualisation concernant le test avant départ, celui-ci pourra maintenant être accepté en langue française si le type de test utilisé est rédigé en alphabet latin« Les certificats de test PCR en français sont donc accepté sans besoin de traduction anglais » annonce l’Ambassade de Corée du Sud en France dans son communiqué.

Jusqu’au mercredi 19 janvier 2022 23h59, le résultat du test PCR peut être daté de moins de 72 heures avant le voyage et doit impérativement être rédigé en langue anglaise ou coréenne, voire traduit et certifié par l’Ambassade si le résultat est formulé en langue française.

Depuis le 2 décembre 2021, et ce jusqu’au 3 février 2022 au moins, les autorités coréennes ne délivrent plus de certificat d’exemption de quarantaine. Comme l’explique le Quai d’Orsay, les voyageurs, indépendamment de leur statut vaccinal, doivent obligatoirement subir un isolement de 10 jours à leur arrivée en Corée du Sud, dont les modalités dépendent du type de visa:

  • Titulaires de visas long séjour:En cas de résultat négatif du test effectué à l’arrivée, les voyageurs peuvent rejoindre leur lieu de quarantaine et observer un auto-isolement de 10 jours;
  • Titulaires de visas court séjour/ exemptés de visas donc titulaires d’une K-ETA: En cas de résultat négatif du test effectué à l’arrivée, les voyageurs, qui ne sont donc pas considérés comme résidant en Corée, doivent observer une quarantaine de 10 jours dans un lieu d’hébergement désigné par les autorités coréennes. Les frais de séjour, d’un montant d’environ 1 200 000 wons, sont à la charge intégrale des voyageurs.

L’Ambassade de la République de Corée en France explique sur son site internet que seule l’exemption de quarantaine pour un motif humanitaire est accordée et est actuellement limitée à la participation aux obsèques des conjoints, des ascendants/descendants directs (dont ceux des conjoints), cela pour une durée maximale de 7 jours.

Suite à l’augmentation des cas de Covid-19 en France depuis début janvier, le Centre de visas coréens en France (KVAC) a suspendu jusqu’à nouvel ordre les rendez-vous pour les dépôts des demandes de visas, imposant ainsi aux requérants d’envoyer leur dossier par voie postale.