Etat d’urgence au Chili: « le pays est en guerre » selon le Président

Au moins 7 personnes sont mortes depuis vendredi soir dans de violentes émeutes qui secouent le pays. L’état d’urgence, décrété samedi dans la capitale, va être étendu étendu aux villes d’Antofagasta, Valparaiso, Valdivia, Chillan, Talca, Temuco et Punta Arenas, a indiqué le ministère de l’Intérieur.

- Publicité -

Les émeutes surviennent à la suite d’un mouvement de contestation qui a débuté il y a deux semaines en raison de la hausse du prix du ticket de métro. Depuis, le président chilien a annoncé qu’il gelait la hausse du prix du titre de transport, mais le calme ne revient pas.

L’ambassadeur de France au Chili a adressé un message aux ressortissants français : « Je vous demande de faire preuve de la plus grande prudence et de la plus grande vigilance. » Il a également appelé les ressortissants français à « éviter tout rassemblement sur la voie publique ».

France Diplomatie demande sur son site aux personnes se trouvant dans les zones concernées [à Santiago et à Chacabuco, ainsi que dans les communes de San Bernardo et Puente Alto] de « rester à leur domicile ou à leur hôtel, sauf urgence médicale nécessitant un déplacement ».