Expedia va supprimer 3000 emplois

La société, qui exploite son site phare de voyage ainsi que Hotels.com, Hotwire, Travelocity, Cheaptickets, Egencia et CarRentals.com, a déclaré que la décision a été prise après avoir déterminé qu’elle avait « poursuivi sa croissance de manière malsaine et indisciplinée », selon un courriel envoyé au personnel. 

Début décembre, déjà, Expedia avait annoncé le départ immédiat du directeur général Mark Okserstrom et du directeur financier Alan Pickerill, après des résultats du troisième trimestre que l’entreprise a qualifiés de « décevants. » 

« Je suis convaincu que la simplification de notre activité et la clarification de notre objectif, grâce à ces changements difficiles, permettront à nos équipes de se remettre au travail sur les projets et les priorités qui ont le plus de sens pour nous, nos clients et nos partenaires« , a déclaré le président d’Expedia, Barry Diller, dans une déclaration au Seattle Times.

Le président d’Expedia a également expliqué que de nombreux employés ne savaient pas « ce qu’ils étaient censés faire pendant la journée. » Avec ces 3000 suppressions de postes annoncées, le dirigeant indique qu’il vise « des économies de 300 à 500 millions de dollars en 2020. »

Au cours de l’année 2019, les ventes ont augmenté de 8 %, le revenu net de 4 % et le bénéfice par action de 6 %. Mais la direction de l’entreprise a révélé qu’au cours du dernier trimestre, le bénéfice net avait diminué de 4% et le bénéfice par action de 1%.

Fin décembre, l’entreprise comptait 25 400 employés dans le monde entier. Les suppressions d’emplois entraîneront le départ d’environ 12 % de l’ensemble des salariés du groupe.