Expedia va supprimer 3000 emplois

La société, qui exploite son site phare de voyage ainsi que Hotels.com, Hotwire, Travelocity, Cheaptickets, Egencia et CarRentals.com, a déclaré que la décision a été prise après avoir déterminé qu’elle avait « poursuivi sa croissance de manière malsaine et indisciplinée », selon un courriel envoyé au personnel. 

- Publicité -

Début décembre, déjà, Expedia avait annoncé le départ immédiat du directeur général Mark Okserstrom et du directeur financier Alan Pickerill, après des résultats du troisième trimestre que l’entreprise a qualifiés de « décevants. » 

« Je suis convaincu que la simplification de notre activité et la clarification de notre objectif, grâce à ces changements difficiles, permettront à nos équipes de se remettre au travail sur les projets et les priorités qui ont le plus de sens pour nous, nos clients et nos partenaires« , a déclaré le président d’Expedia, Barry Diller, dans une déclaration au Seattle Times.

Le président d’Expedia a également expliqué que de nombreux employés ne savaient pas « ce qu’ils étaient censés faire pendant la journée. » Avec ces 3000 suppressions de postes annoncées, le dirigeant indique qu’il vise « des économies de 300 à 500 millions de dollars en 2020. »

Au cours de l’année 2019, les ventes ont augmenté de 8 %, le revenu net de 4 % et le bénéfice par action de 6 %. Mais la direction de l’entreprise a révélé qu’au cours du dernier trimestre, le bénéfice net avait diminué de 4% et le bénéfice par action de 1%.

Fin décembre, l’entreprise comptait 25 400 employés dans le monde entier. Les suppressions d’emplois entraîneront le départ d’environ 12 % de l’ensemble des salariés du groupe.