Aigle Azur/XL Airways : la croissance du trafic aérien français a ralenti fin 2019

Au quatrième trimestre 2019, le nombre de passagers commerciaux dans les aéroports français est en augmentation, trafic tiré par les grands aéroports régionaux, avec toutefois un petit ralentissement de la croissance (+1.6%) par rapport au quatrième trimestre 2018.

- Publicité -

Les aéroports français ont dénombré un peu moins de 49 millions de passagers entre octobre et décembre 2019, contre 48 millions l’année précédente. Le ralentissement de la croissance du trafic passagers en France, déjà observée durant le troisième trimestre se poursuit donc. Le quatrième trimestre 2019 a été marqué par les conséquences des cessations d’activité des compagnies Aigle Azur (6 septembre) et XL Airways (1er octobre).

Les travaux sur la piste principale de l’aéroport d’Orly ayant par ailleurs entraîné sa fermeture entre juillet et décembre, les plateformes parisiennes voient donc diminuer leur trafic de 0.3% sur ce trimestre (+3.5% pour Paris-CDG et -8.6% pour Paris-Orly). Ce sont encore les grands aéroports régionaux qui tirent la croissance vers le haut avec un taux de croissance de 5.2% ce trimestre, même s’il est constaté là encore un ralentissement de la croissance : +7.2% au premier trimestre, +8.9% au second et +6.2% au troisième. Parmi ces aéroports, ce sont ceux de Bordeaux-Mérignac (+16.2%) et de Nantes Atlantique (+13.2%) qui mènent la danse. Sur les aéroports français, c’est encore le trafic international qui tire la croissance vers le haut ce quatrième trimestre, avec une augmentation du nombre de passagers de 2.5%, alors que le trafic intérieur diminue de 1.2%.

Parmi les plus gros aéroports européens (non compris Istanbul), c’est celui de Paris CDG qui affiche la croissance la plus importante (+3.5%), suivi par Londres-Heathrow avec une croissance de 1.8% et Amsterdam-Schiphol avec 0.9%. L’aéroport de Francfort voit son trafic diminuer de 1.1% au cours du quatrième trimestre.