Les Antilles durcissent leurs conditions d’arrivée sur leurs territoires

Alors que les territoires d’Outre-mer étaient encore parmi les seuls territoires français exemptés de mesures restrictives, les autorités ont décidé de durcir les conditions d’entrée en Martinique, Guadeloupe et à l’Ile de la Réunion. 

Après avoir accueilli de nombreux voyageurs, dont une majorité de touristes, durant les vacances de Noël, les Antilles durcissent le ton afin de limiter la propagation du virus et notamment, l’introduction de la souche anglaise ou sud-africaine. Les autorités locales ont donc décidé d’imposer une quarantaine de 7 jours aux voyageurs arrivant sur leur territoire, en plus d’un test PCR obligatoire. « Les territoires d’Outre-mer sont des territoires de petite taille et donc le système hospitalier y est aussi plus fragile. Nous n’avons pas la capacité, quand on a une difficulté, de se reporter sur un territoire voisin ou sur une région voisine qui serait moins exposée », explique au micro d’Europe 1 le préfet de Martinique Stanislas Cazelles.

Dès ce lundi 18 janvier, les voyageurs désirant se rendre dans un département d’Outre-mer devront ainsi présenter un test PCR négatif réalisé moins de 72h avant le départ du vol et une attestation sur l’honneur déclarant l’absence de symptômes, les engageant à s’isoler pendant 7 jours après l’arrivée et à effectuer un test PCR à l’issue de cette « septaine ». Seuls les voyageurs se rendant en Martinique en provenance de Guadeloupe ou s’y rendant depuis la Martinique n’auront pas à suivre ces nouvelles mesures. Les voyageurs à destination de la Guyane et de Mayotte doivent en plus fournir la justification d’un motif impérieux de déplacement.