Uber Eats se retire de Corée du Sud

Uber Eats se retire de Corée du Sud
Confronté à une trop forte concurrence, Uber Eats se retire de Corée du Sud dès le 14 octobre 2019.

Confrontée à une concurrence intense sur le quatrième marché mondial de la livraison de produits alimentaires en ligne, la société américaine Uber annonce qu'elle mettra fin à ses services de livraison dans ce pays dès le 14 octobre prochain.

Les voyageurs d'affaires en déplacement en Corée du Sud n'auront plus la possibilité de se faire livrer un repas par le biais de l'application Uber Eats. 

"Après deux ans de partenariat avec des restaurants locaux pour offrir une livraison de nourriture pratique et fiable, nous avons pris la difficile décision d'arrêter Uber Eats en Corée du Sud à partir du 14 octobre 2019 ", a déclaré Uber Eats Korea dans un communiqué, sans expliquer les raisons de ce retrait.

Un contexte très concurrentiel pourrait justifier cette décision. La Corée du Sud est le quatrième marché mondial pour les commandes de produits alimentaires en ligne, d'après les données de l'industrie, et elle regorge d'applications de livraison maison.

Woowa Brothers, opérateur de Baedal Minjok, l'application de livraison de produits alimentaires la plus importante de Corée du Sud, détient 75% de part de marché.

Une réduction de voilure pour Uber qui reste cependant en Corée du Sud pour y fournir ses classiques services de transport automobile.