Covid : de nouvelles mesures pour l’événementiel

Face à la cinquième vague, le gouvernement prolonge la prise en charge de l’activité partielle jusqu’à fin janvier, pour le secteur de l’événementiel comme pour ceux du tourisme, de l’hôtellerie et des discothèques.

Emmanuel Macron avait assuré, mercredi dernier, que «les mécanismes d’activité partielle» seraient «prolongés» pour les entreprises dont l’activité est freinée par l’expansion du variant Delta. Ce lundi sur BFMTV, Bruno Le Maire, le ministre de l’Économie, en a donné les détails, inscrivant sa démarche dans ses réponses « au cas par cas » et « filières par filières ». Ainsi, pour les métiers de l’événementiel dont les traiteurs, la prise en charge totale de l’activité partielle est prolongée jusqu’au 31 janvier prochain. Et le seuil de baisse de chiffre d’affaires requis pour bénéficier d’un reste à charge nul passe de 80 à 65%.

Malgré les dispositifs d’indemnisation exceptionnels mis en place par le gouvernement pour maintenir à flot ces filières fragilisées, leur situation financière et psychologique est aujourd’hui extrêmement précaire : les trésoreries sont au plus bas, l’endettement au plus haut (PGE à rembourser dès mars 2022). Et des difficultés liées aux approvisionnements et à l’emploi pénalisaient la reprise d’activité avant même l’expansion spectaculaire du variant Delta. Avec celle-ci, de nombreux événements ont été annulés pour la période de Noël, alors qu’il s’agit traditionnellement d’une période très active pour le secteur.