L’autopartage en entreprise, c’est quoi ?

1310

L'avis de Loïc GUERINON, Chef de service Gestion de Flotte multi-énergies et Services Connectés chez TotalEnergies.

Lors de ma précédente intervention en réponse à la question « En quoi les offres de mobilités proposées aux entreprises & collectivités suivent l’évolution d’une « car policy » devenue « mobility policy ? », j’exprimais la façon dont la mobilité professionnelle, dite durable, s’oriente (de gré ou de force) vers des énergies décarbonées et l’usage de nouvelles mobilités douces ou partagées.

Pour une entreprise ou une collectivité, l’objectif, voire l’enjeu de cette évolution, est d’être en capacité de proposer un dispositif complet de moyens de mobilités à ses collaborateurs afin qu’ils puissent construire le mix correspondant le mieux à leurs besoins de déplacement, de façon quasi personnalisée.

Il est d’ailleurs important de rappeler que la règlementation acte la ferme nécessité de lutter contre l’usage de la voiture individuelle en proposant des modes de transport alternatifs. La promotion du vélo, l’encouragement à l’utilisation des transports publics, l’incitation au co-voiturage…sont autant d’exemples de mesures prônées dans le cadre du Plan de Mobilité Employeur (PDMe).

Pour autant, et même si la « car policy » laisse naturellement place à la « mobility policy », il n’en demeure pas moins que le véhicule d’entreprise conserve encore une part significative dans ce mix. Si dans un schéma à court et moyen terme, les propos ne sont en aucun cas de penser à sa suppression, il convient avant tout d’en repenser l’utilisation et de réfléchir à son optimisation, car soyons clairs : la voiture restera au service de nos déplacements pendant encore (très) longtemps.

C’est en ce sens qu’il m’est intéressant de vous présenter une solution pratique et durable en laquelle je crois personnellement beaucoup car permettant de repenser les déplacements des collaborateurs. Je veux parler de l’autopartage, ou du carsharing dans son anglicisme.

Si je devais définir l’autopartage en entreprise, je dirais qu’il s’agit, pour une société ou une collectivité, de mettre à disposition de ses collaborateurs une flotte de véhicules, qu’ils soient thermiques, hybrides ou électriques, pour leur permettre de se déplacer dans le cadre professionnel et dans une plage horaire définie.

Le carsharing offre de multiples avantages, qu’ils soient :

  • Économiques, en permettant d’optimiser la gestion de la flotte automobile et d’en réduire les coûts inhérents
  • Sociaux, en facilitant la mobilité des salariés à travers une solution de transport flexible et adaptée à leurs besoins, notamment pour ceux qui ne disposent pas d’un véhicule de fonction
  • Environnementaux, en encourageant l’utilisation de véhicules propres réduisant ainsi l’empreinte carbone et promouvant une culture d’entreprise responsable.

Mais c’est également une solution 100% gagnante pour…

  • …l’entreprise qui, à partir de l’analyse de l’usage des véhicules, peut adapter la taille de sa flotte afin d’améliorer son taux d’utilisation et privilégier l’introduction de véhicules à faibles émissions, avec à la clé des économies significatives sur le coût du parc et une réduction de son empreinte carbone.
  • …et les collaborateurs qui ont une plus grande flexibilité pour choisir le véhicule le plus adapté à leurs besoins et l’assurance de prendre la route, en toute sécurité, dans des véhicules parfaitement entretenus.

Avec l’autopartage, mieux gérer la mobilité professionnelle avec un service qui optimise les déplacements et réduit l’impact environnemental associé, c’est possible. De quoi répondre favorablement aux nouveaux enjeux de la transition énergétique.

A noter. Notre prochain RDV : « L’autopartage, une solution dédiée à toutes les flottes, même les plus petites ?