Et si le GDS était l’élément clé de la chaîne de distribution ?

Ce contenu est proposé en collaboration avec Travelport – Souvent critiquées pour leur architecture complexe, leur système figé, les inventaires incomplets et surtout pour leur coût, les GDS ont été la cible de tous les acteurs de la chaîne de distribution des prestations de déplacement.

- Publicité -

La force des GDS réside dans leur capacité de stockage des informations, dans leur capacité de développement et leur panel fournisseurs. Même si la mode est au NDC et aux API, la grande majorité des prestataires leur restent fidèles car ils restent la solution de distribution la plus efficace.

Avec sa nouvelle plateforme Smartpoint d’agrégation de contenus de voyages Rich Content and Branding, Travelport a décidé d’innover et de sortir des schémas traditionnels. Partant du constat que le « leakage » (les réservations faites en dehors des systèmes officiels) est une raison majeure de la non-performance des programmes de voyage en vigueur dans les entreprises, Travelport a mis en place une solution destinée aux agences qui veulent reprendre le contrôle et tenir un engagement de résultat vis-à-vis de leurs clients. La même approche a été adoptée via ses API pour l’éco système online utiles aux entreprises tel que celui des SBT, en particulier.  

Dans les faits, une distribution imparfaite de l’inventaire disponible sur le marché pénalise les entreprises qui ont des contrats avec les prestataires présents sur plusieurs canaux de vente. Il en résulte souvent une frustration des utilisateurs et surtout un risque de non-respect des engagements négociés avec ces prestataires (parts de marché, chiffre d’affaires, routes usitées…). Pour parfaire le système de distribution, Travelport a mis en place une stratégie reposant sur la simplification de la navigation, l’exhaustivité des offres proposées et le développement de la productivité

Les sites de réservation en ligne destinés au grand public sont intuitifs et surtout plus agréables à utiliser que les outils dits « en ligne » des entreprises. Les GDS doivent prendre en compte ce besoin d’affichage simplifié. La richesse des offres aériennes ne cesse de croitre et complexifie la compréhension lorsqu’elles sont restituées exclusivement en mode cryptique. Ce mode historique d’échange est mis à la disposition des agences qui, contrairement au mode graphique utilisé par les plateformes B2C, consiste à utiliser des instructions codifiées pour générer une page ou une fonction voulue. Repenser l’ergonomie, l’interface de réservation et compiler de façon synthétique les caractéristiques d’une offre tarifaire est le challenge à relever. En combinant l’efficacité du mode cryptique à la richesse de l’information graphique, la plateforme de Travelport permet aux agents de remplir le rôle de conseil attendu par les entreprises qui leur confient leur budget voyage.

Faciliter les comparaisons de prix

L’inventaire affiché doit refléter tous les accords passés entre les prestataires et l’entreprise. Dans une démarche de comparaison des offres entre les différents prestataires, l’agence doit en plus afficher les meilleures offres publiques disponibles sur les sites B2C. Il en va là de la crédibilité de l’agence à travers son rôle de conseil porté par ses agents et par les moyens informatiques dont ils disposent. L’objectif est de permettre à l’agence d’avoir accès à toutes les sources tarifaires afin de proposer un comparatif réel, instantané et fiable au client.

Renforcer la productivité de l’agence de voyages

Dans l’équation économique que doit résoudre chaque acteur de la distribution de voyages et plus encore dans l’activité du voyage d’affaires, la productivité de la chaîne de production est déterminante pour la profitabilité et la performance commerciale de l’agence. À côté du rôle de Conseil, le second pilier sur lequel est bâtie la pérennité d’une agence est sa productivité. Cela repose sur la capacité qu’elle a de permettre à ses équipes de se consacrer aux tâches à forte valeur ajoutée, génératrices de services et satisfaction pour ses clients entrepris et de revenus pour elle-même. Des workflows peu ou insuffisamment définis, la répétition à l’infini de tâches manuelles 100% techniques comme la gestion des queues ou l’absence de dispositif de contrôle qualité sont des réalités souvent rencontrées… et des ressources humaines aux talents sous-utilisés. Travelport s’est également réinventé autour de cet enjeu de la productivité en proposant de nombreuses suites d’outils pour accompagner ses clients distributeurs. Cela passe par exemple par la mise en place d’outils de gestion de process de production et contrôles qualité comme Process Management Platform, de gestion de queues ou d’automatisation à 100% de tâches comme les émissions de billets aériens ou ferroviaires via l’outil Queue Control Console…               

Répondre à toutes les attentes

Les outils mis à la disposition des voyageurs et des clients ne doivent pas être limitatifs. Tablettes, postes fixes ou mobiles ainsi que smartphones doivent être des terminaux proposant l’accès à l’ensemble des services proposés par l’agence de voyages. Le voyageur ne doit jamais être tenté de réserver par un canal ou un dispositif tiers. La mise à la disposition de cette même richesse tarifaire et d’information dans les canaux de réservation du client voyageur fait également partie du challenge à relever pour les agences. C’est le défi relevé par Travelport via ses API qui donnent accès au même niveau d’information offline ou online comme pour les SBT tel que Traveldoo qui reprend désormais les descriptifs tarifaires Rich Content and Branding du GDS.

Intégrer la politique et les préférences des clients

Bien qu’ils ne représentent que 12 % du volume de passagers des compagnies aériennes, les voyageurs d’affaires sont deux fois plus rentables que la clientèle loisir. La contrepartie de cet avantage est que ces voyageurs ont des attentes et des exigences de service spécifiques. Les outils mis à la disposition des agences doivent donc permettre d’avoir un traitement orienté coût et non prix. C’est la condition sine qua non pour vendre de la valeur ajoutée et donc justifier la valeur des frais de transaction demandés aux clients.

Avoir la capacité de générer des rapports utiles

Le besoin des sociétés change et les clients parlent maintenant plus de RSE et de développement durable que de coût. Il est donc essentiel d’avoir un outil capable d’agréger des bases de données complexes pouvant répondre aux attentes de reporting des décideurs. Dimension et challenge que Travelport relève avec ses agences partenaires à travers une suite d’outils là aussi innovante comme Travelport Booking Insights….