En France, le covoiturage fait de nouveaux adeptes

321

Selon le gouvernement, 130 000 nouveaux conducteurs ont réalisé des trajets en passant par des plateformes de covoiturage depuis début 2023. Un premier bilan positif mais insuffisant…

Six mois après son entrée en vigueur, la prime de covoiturage à hauteur de 100 euros aurait incité 130 000 nouveaux conducteurs à adopter cette pratique. Le nombre de trajets a ainsi doublé sur les six premiers mois de l’année, par rapport à début 2022 : plus de 5 millions de trajets ont été enregistrés par les plateformes, pour une économie estimée à 7,7 millions de litres de pétrole. Les trajets les plus plébiscités ont lieu en Ile-de-France, autour de Rouen et entre Annecy et la Suisse ou entre Nice et Monaco, notamment pour les trajets domicile-travail.

> A lire aussi : Covoiturage, mobilités douces, Navigo…Qu’est-ce qui change en 2023 ?

Mais si le covoiturage s’est fortement développé, les plateformes enregistrent en moyenne moins de 30 000 trajets, pour 100 millions de déplacements en voiture au quotidien en France. Des résultats encore bien loin de l’objectif de 900 000 trajets courte distance quotidien…Une « charte » est également lancée ce jeudi 13 juillet pour les entreprises en faveur du covoiturage, déjà signée par des groupes comme La Poste, Carrefour ou Les Mousquetaires.