L’Allemagne va augmenter fortement sa taxe sur les billets d’avion

Notre voisin d’Outre-Rhin va rejoindre le Royaume-Uni pour l’importance de l’écotaxe.

- Publicité -

Le gouvernement allemand a adopté une hausse de 74 % de la taxe sur les billets d’avion court et moyen-courriers et de 41% celles des long-courriers. Concrètement, cette hausse représentera 13€ de taxes sur les vols intérieurs et européens, 33€ sur les moyen-courriers et environ 60€ sur les longs courriers. Cette augmentation adoptée par le conseil des ministres allemand pourrait être appliquée dans six mois, à compter du 1er avril 2020, après ratification (quasi-assurée) par le Bundestag. Elle vise en grande partie à inciter les voyageurs à privilégier le train au détriment de l’avion. Dans cette même logique, les billets de train longue distance font profiter d’une baisse de la TVA de 19% à 7% dès le 1er janvier prochain.

L’Allemagne, avec la nouvelle taxation, rejoint le peloton de tête des pays qui taxent le plus les billets d’avion, et notamment le Royaume-Uni (13 £ au coût de chaque billet court-courrier et 78 £ pour les vols long-courriers en classe économique, 26 £ pour chaque court-courrier et 176 £ pour un long-courrier dans une classe premium). Outre-Manche, un rapport publié par un groupe de députés de tous bords politiques a exhorté récemment le gouvernement à réduire les montants de l’Air Passager Duty (APD), afin de renforcer la compétitivité de l’économie britannique après le Brexit.

Plusieurs autres pays européens ont mis en place une écotaxe dont la Suède, l’Autriche, l’Italie et la Norvège. La France a annoncé également cet été la mise en place d’une écotaxe de 1,50 à 18€ sur les billets d’avion pour les vols (domestiques comme internationaux) au départ de France. La France apparaît loin derrière, avec sa nouvelle «écocontribution». Mais le secteur du transport aérien français rappelle volontiers qu’il finance les infrastructures aéroportuaires et nombre de missions de l’État tels la sûreté et le contrôle aérien en vol.