Mais que se passe-t-il en Corse avec Air France ?

La compagnie tricolore est dans le viseur des élus de la Chambre Régionale de Commerce et d’Industrie de Corse qui accusent le transporteur de ne pas remplir ses obligations.

Le président de la Chambre de Commerce de Corse ne mâche pas ses mots :  » La compagnie Air France s’est illustrée de bien sombre manière sur le réseau OSP (Obligations de Service Public) avec des annulations en cascade pour finalement 32 lignes de moins que l’an dernier, et, pire, près de 130 000 sièges annulés alors qu’ils avaient été programmés pour 2020 au début du mois de mai. Tout ceci doublé d’une quasi-absence de services clients, d’information et a fortiori d’accompagnement des usagers désorientés pour leur proposer des solutions de re-routage raisonnables. »

Jean Dominici est également très remonté à propos des tarifs affichés par la compagnie aérienne. « Les prix pratiqués sont apparus très élevés, bien plus élevés que les autres années, ce qui chacun en conviendra constitue dans le contexte un effet d’aubaine inacceptable. » 

L’élu consulaire dénonce « l’attitude contre-productive » du groupe Air France depuis le début de la crise liée à l’épidémie de Covid-19. Un comportement qui est « loin de démontrer l’engagement que  nous attendions pour soutenir la Corse dans cette épreuve. »

La CCI régionale n’entend pas en rester là. Le préfet de Corse a été saisi et un rendez-vous a été demandé auprès des plus hauts responsables de la compagnie. « Nous sommes déterminés à ce que des solutions urgentes soient mises en face de chacun des problèmes identifiés » a également indiqué Jean Dominici lors de cette conférence de presse organisée mercredi 15 juillet à Bastia.