Réduction du trafic ferroviaire

Réduction du trafic ferroviaire

Puisque les déplacements doivent désormais être réduits au minimum, les transport en commun, urbains et ferroviaires, s’adaptent. « Transports en commun en agglomération maintenus pour déplacements strictement nécessaires / Transports entre agglomérations progressivement réduits, sans arrêt brutal, ni complet. » C’est le message envoyé par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique (dont dépend le […]

Puisque les déplacements doivent désormais être réduits au minimum, les transport en commun, urbains et ferroviaires, s'adaptent.

« Transports en commun en agglomération maintenus pour déplacements strictement nécessaires / Transports entre agglomérations progressivement réduits, sans arrêt brutal, ni complet. » C’est le message envoyé par Elisabeth Borne, ministre de la Transition écologique (dont dépend le ministère des Transports), ce dimanche 15 mars à 14h28. Voyons ce que, pour l’heure, cela signifie en un peu plus de 280 caractères.

Afin de limiter la propagation du coronavirus, le gouvernement a décidé de réduire drastiquement les transports longue distance, dimanche 15 mars, avec un trafic ferroviaire bientôt divisé par deux et seulement "quelques vols" internationaux. Les transports "longue distance" en trains, cars ou avions seront "progressivement réduits" dans les jours à venir, a déclaré la ministre de la Transition écologique, Elisabeth Borne , ce week-end.

Les prévisions de circulation pour lundi 16 mars et mardi 17 mars sont à retrouver sur notre News Transports du 16 mars.