Retards et annulations : les pires aéroports et compagnies d’Europe

Retards et annulations : les pires aéroports et compagnies d’Europe

Le guide GIVT Sky Ranking compile sous forme de classement clair, les vols retardés de plus de 3 heures et les vols annulés pour les principaux pays, aéroports et compagnies aériennes. Voici son rapport du 3ème trimestre 2019. A date, le bilan de l’année 2019 est positif pour les compagnies aériennes. En Europe, on dénombre près […]

Le guide GIVT Sky Ranking compile sous forme de classement clair, les vols retardés de plus de 3 heures et les vols annulés pour les principaux pays, aéroports et compagnies aériennes. Voici son rapport du 3ème trimestre 2019.

A date, le bilan de l’année 2019 est positif pour les compagnies aériennes. En Europe, on dénombre près de 100 000 vols de plus que sur la même période (janvier à septembre) l’année précédente. En dépit de cette hausse du trafic, le nombre de vols perturbés a quant à lui diminué.

Sky Ranking / Pourcentage de vols perturbés indemnisables pour les dix plus grandes compagnies de l’UE  

 

 

 

 

 

 

 

SKY RANKING

Place

Compagnie

3e T 2018

3e T 2019

Diff.

3e T 2019

3e T 2018

Changement

aérienne

% de perturbations

% de perturbations

+/-

1

7

↑ 6

British Airways

1,5 %

4,6 %

201 %

2

2

Vueling

2,9 %

2,3 %

-20 %

3

6

↑ 3

easyJet

1,7 %

1,5 %

-13 %

4

9

↑ 5

Eurowings

1,3 %

1,4 %

5 %

5

1

↓ 4

KLM

3,0 %

1,3 %

-58 %

6

3

↓ 3

Lufthansa

2,2 %

1,2 %

-44 %

7

4

↓ 3

SAS

2,1 %

1,0 %

-50 %

8

5

↓ 3

Wizz Air

2,0 %

0,7 %

-66 %

9

10

 ↑ 1

Air France

0,5 %

0,7 %

37 %

10

8

↓ 2

Ryanair

1,4 %

0,4 %

-69 %

Les compagnies low-cost, telles que Ryanair et Wizz Air, ont réalisé de réels progrès : sur un an, elles ont réduit leur nombre de vols perturbés de 25 %. À l'inverse, British Airways affiche une augmentation de 200 % du nombre de vols perturbés comparé à la même période sur l'année 2018. Aux prises avec des problèmes de sécurité, des bugs informatiques et des grèves de ses pilotes, British Airways est dans la tourmente et son indice de fiabilité est en chute libre. Pour ne rien arranger, son service client a contacté par erreur certains passagers pour les informer que leur vol était annulé, et cette bévue vient éroder davantage son image.

GIVT nous rappelle : « Il est essentiel de bien faire la différence entre grève au sein d’une compagnie et grève du personnel d’un aéroport. Lorsqu'une partie des employés d’un aéroport, comme les bagagistes ou les aiguilleurs du ciel, fait grève, il s'agit de circonstances extraordinaires. Dans ce cas, les compagnies aériennes ne sont pas tenues de verser une indemnisation. À l’inverse, si le personnel d'une compagnie (équipe chargée de l’enregistrement, pilotes ou personnel navigant) fait grève, les passagers sont en droit d’exiger une contrepartie financière.

Le 3ème trimestre de l’année est celui des nombreux vols estivaux et des retards et des perturbations les plus nombreuses. Comparé à cette même période en 2018, la plupart des compagnies aériennes ont amélioré leurs services. Les meilleurs élèves sont les entreprises low-cost Ryanair et Wizz Air, qui ont réduit le nombre de vols perturbés malgré une grève des pilotes britanniques chez Ryanair et un mouvement de grève des bagagistes à l’aéroport Luton.

Bien qu’elle ait amélioré ses services, la compagnie easyJet gagne 3 places dans le classement. En effet, ses concurrents ont réussi à faire encore mieux en matière de réduction des vols perturbés. Cette année, paradoxalement, easyJet a largement profité des grèves qui ont frappé British Airways et Ryanair : la compagnie vient même de revoir à la hausse ses bénéfices pour 2019.

LES AÉROPORTS LONDONIENS BATTENT DE L’AILE

 Les chiffres trimestriels des dix aéroports les plus fréquentés d'Europe parlent d’eux-mêmes. Sur l’année écoulée, Madrid, Paris et Francfort ont redoublé d'efforts pour limiter les vols perturbés, tandis qu’à Munich, London Gatwick et Heathrow, leur nombre semble s’envoler.

Sky Ranking / Pourcentage de vols perturbés indemnisables pour les dix plus grands aéroports de l’UE

 

 

 

 

 

 

 

SKY RANKING

Place

AÉROPORT

3e T 2018

3e T 2019

Diff.

3e T 2019

3e T 2018

Changement

Nom

% de perturbations

% de perturbations

+/-

1

7

↑ 6

London Heathrow

1,2 %

3,1 %

166 %

2

5

↑ 3

London Gatwick

1,5 %

2,5 %

64 %

3

2

↓ 1

Barcelona El Prat

2,1 %

2,1 %

0 %

4

10

↑ 6

Munich International

0,8 %

1,5 %

93 %

5

6

↑ 1

Amsterdam Schiphol

1,4 %

1,4 %

-1 %

6

3

↓ 3

Palma de Majorque

1,7 %

1,3 %

-20 %

7

8

↑ 1

Rome Fiumicino

1,1%

1,1 %

-1 %

8

4

↓ 4

Francfort

1,7 %

1,0 %

-40 %

9

1

↓ 8

Madrid Barajas

2,2 %

0,9 %

-60 %

10

9

↓ 1

Paris-Charles-de-Gaulle

1,1 %

0,8 %

-28 %

Si le trafic aérien augmente, cela n’est pas sans conséquence sur les infrastructures existantes. Aéroports bondés, espace aérien chargé et conflits commerciaux à répétition... De récentes grèves des aiguilleurs du ciel en France, en Belgique, en Allemagne, en Finlande et en Italie ont donné du fil à retordre aux compagnies aériennes, aux aéroports et aux différents pays.

À date, ce sont les aéroports britanniques qui font face aux plus grandes difficultés. Les aéroports londoniens de Heathrow et Gatwick ont connu plus de perturbations que par le passé et cette tendance ne devrait pas s’inverser tant que la perspective du Brexit s'imposera à eux.

De son côté, l’aéroport de Munich a fortement grimpé dans le Megahubs Index de l’Official Airline Guide (OAG), passant de la 11e à la 5e place. Si cet aéroport dessert actuellement 260 destinations dans le monde, cette expansion n’est pas sans conséquence sur ses performances. Ainsi, l’aéroport de Munich a gagné 6 places dans le GIVT Sky Ranking (passant de 10e à 4e). Il faut dire que le nombre de vols perturbés y a pratiquement doublé sur un an.

La conjoncture semble s'assombrir en Europe, les compagnies font face à de nombreux défis et certains grands noms ont mis la clé sous la porte au cours des derniers mois, notamment le britannique Thomas Cook. Suite à sa faillite, plus de 150 000 ressortissants du Royaume-Uni ont dû être rapatriés par leur gouvernement, ce qui en fait la plus grande opération de ce genre en temps de paix depuis l’évacuation de Dunkerque.

LES AÉROPORTS BRITANNIQUES SONT MIS À MAL PAR LE BREXIT

Sky Ranking / Pourcentage de vols perturbés indemnisables pour les dix plus grands pays de l’UE

 

 

 

 

 

 

 

SKY RANKING

Place

PAYS

3e T 2018

3e T 2019

Diff.

3e T 2019

3e T 2018

Changement

Région

% de perturbations

% de perturbations

+/-

1

7

↑ 6

R-U

1,3 %

1,8 %

41 %

2

2

Portugal

1,8 %

1,7 %

-5 %

3

6

↑ 3

Pays-Bas

1,4 %

1,3 %

-7 %

4

9

↑ 5

Espagne

1,2 %

1,2 %

-1 %

5

1

↓ 4

Allemagne

2,1 %

1,2 %

-43 %

6

8

↑ 2

Italie

1,3 %

1,1 %

-16 %

7

3

↓ 4

Pologne

1,6 %

1,0 %

-33 %

8

4

↓ 4

France

1,5 %

1,0 %

-34 %

9

5

↓ 4

Suède

1,4 %

1,0 %

-32 %

10

10

Grèce