Avec SkipTax, la détaxe « sans paperasse et sans frais cachés »

La start-up lance une application 100% made in France, permettant de centraliser l’ensemble des achats détaxés. Peu importe le point de vente, le moment ou la durée de ces achats. De quoi permettre de s’émanciper du seuil légal de dépense minimale de 100€ par magasin.

Avec le Brexit, ce sont plus de 30 millions de voyageurs étrangers visitant la France chaque année bientôt éligibles à la détaxe, contre 19 millions aujourd’hui… Cette détaxe sur les biens matériels leur permet de réaliser une économie de l’ordre de 20%! Pourtant, en 2018, à peine 2 millions de visiteurs profitaient du dispositif dédié aux voyageurs étrangers (hors UE) lors de leur séjour en France. Des procédures administratives longues et chronophages finissent souvent par rebuter les candidats à la détaxe. De plus, la majorité des petits commerçants n’y accèdent pas. En effet, le seuil minimal d’achat par magasin, fixé par la réglementation française à 100 € depuis le 1er janvier 2021 exclut les petites dépenses. Une dernière explication est le déficit d’information sur ce dispositif, que peu de touristes connaissent.

«Aujourd’hui, seuls 15 % des 600 000 commerces français profitent réellement de la détaxe. Grâce à notre solution, nous la rendons accessible à tous sans démarche particulière, si ce n’est de faire connaître notre service à leurs clients en affichant en boutique un QR Code SkipTax invitant à télécharger notre application. Une communication gagnante pour les commerçants, puisque nous avons pu constater que nos clients dépensent en moyenne 20 % de plus dans les magasins partenaires ! », précise Raphaël Salama, CEO et cofondateur de SkipTax.

Fondée en 2018, la start-up est aujourd’hui le seul opérateur français de détaxe digitale agréé par les Douanes Françaises. Sa promesse : une détaxe « sans paperasse et sans frais cachés« . L’application SkipTax est téléchargeable gratuitement sur n’importe quel smartphone. Le visiteur étranger crée son compte et envoie une photo de son passeport pour s’ouvrir aussitôt les portes de la détaxe. À chaque achat, il scanne sa facture. SkipTax se charge alors de rassembler les achats réalisés dans plusieurs boutiques pour produire un seul bordereau de détaxe, permettant ainsi de s’émanciper du seuil légal de dépense minimale par magasin.

Disposant d’un algorithme d’IA combiné à la technologie OCR (Optical Character Recognition), l’application procède à une analyse intelligente et systématique des documents, garantissant ainsi leur conformité, afin de prévenir la fraude. À la fin du séjour, un clic suffit pour produire en quelques minutes son bordereau officiel de détaxe digitalisé.

Le visiteur le scanne ensuite sur l’une des bornes officielles PABLO disponibles dans les aéroports et gares françaises. Cette opération déclenche automatiquement la demande de remboursement, qui est versé sur le compte bancaire de son choix dans les 72 heures qui suivent la validation de sa déclaration contre 3 mois en moyenne aujourd’hui. Enfin, SkipTax ne prélève que 20 % du montant de la TVA remboursée : le bénéficiaire récupère ainsi une détaxe de 80 % contre 40 à 60 % lorsqu’il s’adresse aux opérateurs historiques. 

A noter que l’application est disponible en 8 langues et se double d’un service client ouvert 7 j/7 afin d’accompagner si besoin les touristes à chaque étape de leur parcours de détaxe. 

Lire aussi l’article de notre confrère L’Écho Touristique SkipTax, la start-up qui veut réinventer la détaxe.