Stationnement : qui sera concerné par le triplement des tarifs pour les SUV à Paris ?

867

Les Parisiens ont voté en faveur de la hausse des tarifs pour le stationnement des SUV. Le prix pour stationner dans les arrondissements centraux de la capitale devrait ainsi tripler, passant de 6 à 18 euros de l’heure.

Dimanche 4 février, les Parisiens ont été invités à voter pour ou contre la création d’un tarif spécifique pour le stationnement des voitures individuelles lourdes, encombrantes, polluantes de type SUV. Sur les 1,3 million d’électeurs invités à voter, 78 121 d’entre eux se sont exprimés et ont voté pour la création d’un tarif spécifique à 54,55%. Selon le projet de la municipalité, un nouveau tarif de 18 euros de l’heure sera appliqué dans les 11 premiers arrondissements de la capitale et de 12 euros pour les arrondissements allant de 12 à 20. Le tarif « normal » s’élèvera à 6 euros de l’heure dans les 11 premiers arrondissements et à 4 euros pour les autres. La réforme devrait être présentée lors du conseil de Paris de mai prochain pour une application au 1er septembre. 

Qui sera concerné et qui ne le sera pas ? 

Concrètement, les automobilistes concernés par cette nouvelle mesure sont les visiteurs détenteurs d’un SUV dépassant le poids règlementaire ; les propriétaires d’un véhicule thermique ou hybride rechargeable de 1,6 tonne ou plus et les propriétaires d’un véhicule électrique de 2 tonnes ou plus.

Ne seront pas concernés les résidents parisiens et les professionnels sédentaires stationnés dans leur zone de stationnement autorisé ; les chauffeurs de taxi dans les stations dédiées ; les artisans, professionnels de santé et éligibles au tarif pro et les PMR et titulaires d’une carte mobilité Inclusion – stationnement.

Création d'un tarif SUV
Crédit : Mairie de Paris