Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


ANA pourrait rapidement devenir actionnaire de Vietnam Airlines


La concentration de l’offre aérienne annoncée en Asie va-t-elle se concrétiser avec un rapprochement entre ANA et Vietnam Airlines ? Pour le patron de la compagnie japonaise, Shinichiro Ito, les discussions entamées avec plusieurs transporteurs asiatiques pourraient rapidement se concrétiser.



© Kentaro Iemoto
© Kentaro Iemoto
Après l’échec des discussions l’an dernier avec Wings Airways, ANA est reparti à la recherche de transporteurs qui complèteraient son offre et lui permettraient de s’implanter durablement en Asie continentale. Selon le Financial Times, la compagnie Vietnam Airlines devrait rapidement se rapprocher d’ANA (All Nippon Airways) en lui apportant un réseau au départ de Saïgon et d’Hanoï vers des destinations économiques importantes comme Singapour, Hong Kong ou Shanghai. La compagnie japonaise ne précise pas le niveau capitalistique qu'elle souhaite atteindre dans la compagnie vietnamienne.

Pour Shinichiro Ito : "La montée en puissance du low cost fait peser un risque aux compagnies traditionnelles". A l’image d’Etihad, qui a pris des participations dans les low cost, ANA veut se positionner en Asie sur un marché qui voit la demande progresser de 18 % par an en Asie. Pour ANA, l’intérêt du Vietnam est évident : les investissements japonais ont triplé entre 2011 et 2014 et atteignent désormais près de 10 milliards de dollars.

ANA regarde également vers la Chine et aimerait bien y trouver un partenaire. Preuve de cet intérêt, ANA va doubler les vols vers Beijing et Shanghai et lancera avant la fin du mois, au départ de Haneda, une liaison entre  Tokyo et Guangzhou.