Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 11 Novembre 2009

Aéroports : il faudra former vos voyageurs !



Réunis en congrès à Kuala Lumpur, les experts mondiaux des aéroports (Airport Council International) sont désormais persuadés que l’aéroport sera de plus en plus en libre service et pour John Materson, membre de l’ACI « On apprendra à utiliser les aéroports comme on a appris à lire ou à écrire »



Aéroports : il faudra former vos voyageurs !
Si l’on connaît déjà l’enregistrement automatique (parfois catastrophique), il faudra s’habituer à en faire plus d’ici à 2012. Première mission pour les compagnies : automatiser l’impression des étiquettes bagages. Mieux, certains travaillent à des badges électroniques, collés sur la valise et qui serviront de tag permanent aux voyageurs. Des badges vendus entre 5 et 7 euros selon le nombre de correspondances.

Autre tendance connue : le dépôt des bagages, que l’on a soi même enregistrés, directement sur le tapis sans aucune intervention humaine. Ou encore le développement de la carte d’embarquement numérique, sur le portable, avant le voyage ou sur place, qui devrait limiter par six le volume de personnel aux bornes d’accès aux avions. Un double contrôle serait même prévu : le tag numérique et l’empreinte d’un ou deux doigts !

Exit aussi les plaintes de voyageurs qui ne retrouvent pas leurs bagages. Automatisées sur des bornes placées à proximité des tapis de livraison, elles feront l’objet d’un traitement instantané pour fournir une information précise aux réclamants… Qui pour autant devront attendre pour les récupérer. Enfin, l’ACI prévoit, comme c’est déjà le cas sur certaines plateformes, une automatisation complète et totale des moyens de circulation dans les aéroports, y compris pour les véhicules électriques, filoguidés, qui auront pour mission de transformer les personnes handicapés ou malades d’une porte à l’autre.

Mais le plus spectaculaire, et qui devrait prendre plus de temps à développer, c’est l’implantation de cabines automatiques de contrôle qui permettront de tripler la vitesse de vérification des bagages et des personnes. Une alliance de six types de scanners qui, en moins de 35 secondes, détermineront ce que vous transportez, sa nature et si le produit est licite ou non à bord !

Et John Materson de conclure « Il faudra apprendre à son voyageur à aller vite. Tout ce que nous prévoyons existe déjà technologiquement et sera développé dans plus de 100 aéroports internationaux avant la fin 2011. C’est une vraie demande des utilisateurs et ils devront y mettre du leur pour accélérer et optimiser leur passage dans les aéroports ». Bonne formation !