Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France: la grève des pilotes pourrait perturber 45 % des long-courriers quotidiens en Mai


Prendre l’avion en mai risque d’être compliqué: le syndicat des pilotes SNPL a déposé un préavis de grève du 3 au 30 mai, et le mouvement sera marqué par des arrêts de travail journaliers des navigants grévistes. Air France dénonce cette action qui perturberait selon elle près de la moitié de ses vols long-courriers quotidiens. Bras de force avec les pilotes ou réalisme ?



Air France dénonce le mouvement du syndicat dont «les revendications s'adressent aux pouvoirs publics et ne concernent pas spécifiquement la compagnie». Le transporteur français prévient dans son communiqué du 29 avril 2014 que «Même si, selon le SNPL National, ce mouvement a vocation à impacter toutes les compagnies aériennes, il pénalisera prioritairement le Groupe Air France, premier employeur de pilotes de ligne français. Il constitue pour tous les salariés d'Air France une véritable menace». Il ajoute que «Ce mouvement est inhabituel tant par son amplitude, près d'un mois, que par son mode opératoire qui pénalisera significativement, et chaque jour, les vols du Groupe Air France à deux moments charnières de son exploitation».

En effet, les tranches horaires de grève choisies par le SNPL National pénaliseront particulièrement Air France et les passagers :
- un arrêt de travail de 5h45 à 7h45 désorganisera les premiers départs des vols moyen-courriers et, du fait de l'enchaînement des vols, le programme de vols de toute la journée.
- un arrêt de travail de 12h45 à 15h45, touchera la plus grosse plage de départs long-courriers de la journée, avec plus de 30 vols long-courriers Air France programmés, sur 70 vols long-courriers quotidiens.

«Cette grève désorganisera le programme des vols d'Air France et empêchera les correspondances à Paris-CDG. Pour éviter cette situation et par respect pour ses clients, Air France sera contrainte d'annuler la plupart des vols des pilotes grévistes. Seul un nombre très limité de vols pourra être reporté», avertit la compagnie.

Air France affirme vouloir «éviter de nombreux désagréments à ses clients (retards, annulations à la dernière minute, saturation des salles d'embarquement) et leur offrir la meilleure qualité de service sur les vols maintenus». Ainsi l'entreprise annonce qu'elle mettra tout en œuvre pour informer ses passagers par téléphone, Internet et SMS dès 24 heures avant le départ de chaque vol concerné, lorsqu'elle disposera des informations sur le nombre de grévistes.

Le PDG d'Air France écrit au président du SNPL National
Après l’appel à la grève, Frédéric Gagey, président-directeur général d'Air France, a publié une lettre ouverte à Yves Deshayes, président du SNPL National. Il y rappelle notamment que ce mouvement intervient à un moment crucial du redressement de la compagnie, porté par la persévérance de toutes les catégories de personnels et de leurs représentants, par une offensive commerciale et une communication renouvelées, par l'arrivée dans les jours prochains des nouveaux produits vols et par l'enthousiasme des équipes au contact des clients. Il ajoute qu’après six années de pertes, l'objectif d'un résultat d'exploitation positif est en vue pour 2014. «Il paraît inconcevable qu'une grève, dont les motifs n'ont rien à voir avec Air France, puisse enrayer cet élan», conclut Frédéric Gagey.