Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air France ne traduira plus ses manuels en français


Si certains pilotes d’Air France pourraient décider d'apprendre le chinois, tous les navigants de la compagnie vont devoir se (re)mettre à l’anglais. La compagnie vient de mettre fin à une exception Air-Franc(aise) : les manuels d’Airbus et de Boeing ne seront plus traduits dans la langue de Molière et resteront donc dans celle de Shakespeare.



Air France ne traduira plus ses manuels en français
La décision de ne plus traduire les manuels a été prise avec l'objectif d’accroître la sécurité en vol comme le préconise un audit de 2010. En effet, lors de l’adaptation en français, Air France ajoutait des éléments qui lui étaient propres, rendant la lecture du livre plus complexe. «Par souci de bien faire, d'apporter toujours plus d'instructions, notre documentation était devenue extrêmement dispersée. La même information pouvait se trouver à plusieurs endroits différents» a expliqué à l’AFP Eric Schramm, commandant de bord et directeur général adjoint des opérations aériennes, «Cela va participer à la sécurité des vols car nous resterons strictement sur les pratiques des constructeurs. Et nous ne prenons pas le risque que leurs consignes soient mal traduites»
La nouvelle a été moyennement appréciée par certains navigants qui trouvent plus facile d’avoir les informations dans leur langue maternelle. Mais pas d’inquiétude, une formation est prévue pour les familiariser ou leur remémorer les termes anglais. Ils devront ensuite passer une épreuve et s’ils ne parviennent pas à un score de 85 % de bonnes réponses, ils recevront une formation complémentaire. Cette initiative avait déjà été prise pour la documentation des Airbus A380. La compagnie souhaite que tous ses équipages utilisent les manuels constructeurs pour fin 2013.
Pour faire face à cette révolution interne, les pilotes pourront également compter sur l’iPad. Le transporteur a développé des applications permettant à ses équipages de consulter plusieurs pages du manuel en même temps sur la tablette. Toujours dans un souci d’amélioration de la sécurité, ils pourront également y reporter un incident en vol prochainement.