Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Air Méditerranée s'entend avec ses syndicats


Après plusieurs mois de négociation, la direction d’Air Méditerranée et trois syndicats l’UNAC, le SNPNC et le SNPNAC sont parvenus à un accord. Les salariés ont accepté la suppression de 7 jours de congés ainsi que la mise en place de 5 jours d’astreinte par mois. En contrepartie, ils ont obtenu une réduction du plan social de 24 emplois.



Air Méditerranée s'entend avec ses syndicats
Ainsi, le plan social ne compte plus maintenant "que" 61 licenciements. Dans son communiqué, la compagnie précise que parmi les personnes concernées «39 ont d’ores et déjà demandé à bénéficier du plan de départ volontaire accompagné de l’ensemble des mesures prévues par la loi dans le cadre des réductions d’effectifs», Antoine Ferretti, Président d’Air Méditerranée, a également signalé que l’accord va «permettre à Air Méditerranée, dans un contexte économique difficile, de rester compétitive sur le marché, et donc de sauver des emplois en maintenant son activité».
Malgré cette entente, la situation au sein de l’entreprise reste tendue. La semaine dernier l'UNAC avait déposé un signalement au Parquet de Toulouse avec le SNPL affirmant que la direction faisait travailler certains salariés sous des contrats grecs en France. Le syndicat, qui représente 45 % des salariés du transporteur, a indiqué à l’AFP que l’accord ne signifiait pas la fin du conflit sur ce sujet.