Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Alitalia repousse son augmentation de capital au 27 novembre


Au terme de son conseil d’administration, Alitalia a annoncé qu’elle reportait la date-butoir d’adhésion de son augmentation de capital – normalement prévu ce 14 novembre – au 27 novembre. La compagnie compte utiliser ces jours supplémentaires pour convaincre Air France KLM de la suivre dans son opération après publication de son nouveau plan de restructuration.



Alitalia a confirmé, le 13 novembre 2013, l’information qui avait filtré avant le conseil d’administration. Elle repousse son augmentation de capital. Dorénavant, les actionnaires ont jusqu’au 27 novembre pour indiquer s’ils participent ou non à cette opération financière. La compagnie italienne en difficulté a expliqué que ce délai supplémentaire a été mis en place afin de permettre aux actionnaires absents lors du conseil d’administration d’étudier le nouveau plan stratégique. Il s’agit d’une version retravaillée du projet dévoilé en juillet dernier. Il propose «une sévère réduction des coûts» afin de parvenir à «une meilleure efficacité dans la gestion de l'activité et l'amélioration de la capacité de concurrence sur le marché», selon Alitalia. L’entreprise n’a pas indiqué si le projet prévoyait des suppressions d’emplois. Néanmoins, la presse italienne évoquait avant la rencontre le chiffre de 2000 postes supprimés. Le plan compte également réduire le nombre d’avions moyen-courrier et étoffer le réseau international et intercontinental. S’appuyant sur des sources proches du dossier, l’agence Ansa assure qu’Air France-KLM a voté contre le programme présenté, estimant qu'il manque des mesures pour réduire la dette du transporteur transalpin. Les deux semaines supplémentaires que vient de s’accorder Alitalia, ne semblent donc pas de trop pour tenter de ramener Air France-KLM à sa cause.