Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 2 Octobre 2013

Brétigny : la SNCF a déjà versé jusqu'à 50 000 euros aux victimes



Selon Le Parisien, la SNCF est rapidement venue à la rencontre des victimes du déraillement de Brétigny-sur-Orge et de leurs proches pour leur proposer une aide financière. Une démarche effectuée en parallèle à la procédure d’indemnisation suivie par la justice. Les chèques auraient atteint jusqu’à 50 000 euros.



Brétigny : la SNCF a déjà versé jusqu'à 50 000 euros aux victimes
Le Parisien a révélé, le 2 octobre 2013, que la SNCF avait déjà versé de l’argent aux victimes de l’accident de Brétigny-sur-Orge ou à leurs proches. La compagnie ferroviaire aurait été à leur rencontre à l’hôpital deux jours après le déraillement. La source du quotidien explique le détail au journal : «Des chèques de 50.000 euros ont été proposés à chaque famille de personnes décédées, 50.000 euros aussi pour les victimes hospitalisées plus de deux jours», et «10.000 euros pour celles qui sont restées moins de 48 heures à l’hôpital». Ainsi entre 40 et 50 personnes auraient obtenu cette aide exceptionnelle. «Normalement, il s’agit d’avances qui sont déduites ensuite des indemnités versées après une décision de justice. Là, ce sont purement et simplement des dons». Il ajoute «La démarche est tellement inédite que certaines victimes n’ont pas osé encaisser le chèque, de peur de ne pas pouvoir entamer une action judiciaire».
Mais ces sommes ne seront pas prises en compte lors de la procédure légale. En effet, la convention nationale d’indemnisation présentée aux victimes le 28 septembre dernier stipulait que ce chèque versé «au titre d’aides de premières urgence» n’entrera pas dans le calcul de la proposition d’indemnisation.