Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Difficultés hôtelières


Si l’hôtellerie économique tire son épingle du jeu dans un contexte difficile, l’hôtellerie de luxe enregistre un sérieux revers en février, dans la lignée du premier mois de l’année.



Difficultés hôtelières
Le baromètre mensuel Deloitte montre que l’hôtellerie 4 étoiles supérieur souffre particulièrement du contexte économique, avec une chute du taux d’occupation de 28%, et une baisse de la recette moyenne par chambre louée de 21%. Paris est en première ligne, mais la Côte d’Azur n’est pas en reste avec des chiffres d’affaires en baisse jusqu’à -20% dans les villes de Toulouse, Montpellier et Marseille. La famille des trois étoiles voit également ses résultats reculer dans les mêmes proportions qu’en début d’année. L’hôtellerie économique et les établissements deux étoiles se maintiennent en termes de fréquentation et de prix moyen, en hausse dans certaines villes comme Nantes (+2%) et Rouen (+14%).