Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Drôles de vœux pour la planète !


Depuis quelques jours, vous recevez sans doute comme nous des vœux divers et variés, plus ou moins originaux et d’une qualité graphique parfois surprenante. Si les fournisseurs restent sobres et classiques, les partenaires, eux, se lâchent. Ainsi va la nouvelle année. Il faut franchir ce passage obligé pour vivre, plus sereinement, les 11 prochains mois.



Au milieu de ce flot de mails, de cartes imprimées et de messages animés … Quelques perles que nous vous livrons ici. De quoi sourire. Il fallait y penser, mais nos amis québécois ont de l’imagination. La teneur du mail était sans appel : «Depuis des années vous me souhaitez la même chose : réussite, santé et argent. Rassurez-vous ma santé va bien mais pour la réussite et l’argent, rien n’a marché. Aussi, pour 2012, envoyez moi directement l’argent et proposez moi un salaire confortable que je suis prêt à encaisser sans venir travailler. Vous avez bien mes numéros de compte ?». Tout est dit en quelques phrases. Vous avez aussi reçu les fameux «Bonne AAAnnée», clin d’œil aux agences de notation. Mais connaissez-vous les BBBonne année, une anticipation de la note à venir de la France ? La formule a été utilisés par un fournisseur technologique très présent dans la téléphonie, qui pensait que si le pire étant devant, l’anticiper c’était déjà le dépasser ! Et le mail se terminait par un autre BBBonne qu’il fallait traduire par «Beer, Barbecue et Beach », les trois valeurs fortes des beaux jours qui vont revenir ! Autant de promesses pour bien commencer l’année.
Autres vœux, ceux générés par des envies écologiques : mini sapins à replanter, carré de pelouse du dernier endroit protégé de la planète ou un échantillon de nuage encore préservé de toute pollution... Les agences de com sont inventives. Enfin, une agence de pub a renouvelé un coup célèbre, celui du pigeon. 50 de ces oiseaux « voyageurs » ont été envoyés à des prospects qui avaient reçus une heure avant une boite de petit pois. Le message livré dans un étui à la patte du pigeon résumait l’offre : «Renvoyez-moi pour découvrir l’agence où alors mangez moi avec les petits pois». Autant le dire, les 50 pigeons sont revenus ! Belle idée, non ?

Marc Dandreau

Jeudi 5 Janvier 2012


Notez