Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 8 Décembre 2009

Europcar attaque la ville de Paris : Autolib’ ressemble beaucoup à Autoliberté



Alors que 61 % des franciliens se disent attirés par la voiture en libre service, à l’image de Velib’, le groupe Europcar a publié un communiqué précisant qu’il attaquait la ville de Paris pour « contrefaçon et concurrence déloyale ».



Voilà déjà quelques mois, Europcar avait manifesté son agacement face au choix du nom « Autolib » pour ce service de voiture partagé imaginé par la Ville de Paris. A cette époque, la décision d’aller en justice n’avait pas encore était prise. Mais la proximité du nom retenu par Paris avec celui déposé par Europcar, Autoliberté, enregistré en 2001, se complète également d’une proximité de concept. D’où la concurrence déloyale retenue par Europcar.

Le projet Autolib', qui dépasse le simple cadre parisien pour intéresser également les communes limitrophes, prévoit 1.257 stations, dont 700 à Paris, et la mise en service de 5.000 voitures, soit 0,1% du parc automobile francilien. L’appel d’offres de la Ville de Paris pour Autolib’ devait être lancé avant la fin de l’année. A la Mairie de Paris, on souligne que pour l’instant la plainte n’est pas encore parvenue aux services concernés. Pour autant, selon nos interlocuteurs, le projet ne devrait pas être retardé.