Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mercredi 15 Avril 2015

Globalia ne rachètera pas TAP



Décidément la compagnie portugaise TAP n’est pas séduisante pour les potentiels acheteurs. Après BA, Lufthansa, Etihad et deux ou trois autres transporteurs, c’est au tour de Globalia de jeter l’éponge. Pour le groupe espagnol « TAP est trop endettée ».



Pour Juan José Hidalgo, président de Globalia, l’endettement ne serait pas la seule raison. «Nous avons constaté un faible potentiel de développement» lui auraient précisé des spécialistes proches du dossier. Depuis novembre 2014, date à laquelle le gouvernement portugais a remis la compagnie aérienne sur le marché après une première tentative en 2012, la compagnie peine à séduire les acquéreurs malgré un bon positionnement sur l’Afrique lusophone et en Amérique du Sud.

La dette, sans doute supérieure à 1 milliard d’euros, a du mal à se résorber avec des résultats 2014 négatifs (-85,1 millions d’euros).