Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 9 Mars 2017

Hélène Abraham, DGA Hop! Air France : "Seul l’avion permet de faire un A/R dans toute la France en une journée"



Le lancement de la ligne de TGV Océane prévue le 2 juillet prochain rebat un peu les cartes dans la bataille air/rail en France. Mais Hop ! Air France n’entend pas se laisser marcher sur les pieds. Au-delà de tarifs promos qui montrent son emprise sur le marché, la compagnie déploie de nouvelles initiatives pour faire gagner du temps aux voyageurs d’affaires. La lutte sera serrée !



La flotte de Hop! est multiple dans le ciel français
La flotte de Hop! est multiple dans le ciel français
Un peu moins de 4 ans après son lancement (le 31 mars 2013), Hop est un incontournable dans le ciel français des déplacements professionnels. Avec 2 hubs (Lyon et Paris, à égalité, 26 lignes chacun), la compagnie désormais nommée Hop ! Air France a transporté environ 13 millions de passagers l’an dernier. Elle aligne une avalanche de chiffres qui soulignent son maillage de l’Hexagone (et un peu au-delà d’ailleurs) : 600 vols quotidiens vers 50 escales desservies, une centaine d’avions de 48 à 212 sièges, plus de 130 lignes dont 5 navettes au départ de Paris-Orly : Bordeaux, Marseille, Montpellier, Nice et Toulouse. Le tout constitue une équipe de plus de 8.500 salariés au total (en comptant le sol et le vol) au service des clients.

A la tête de tout cela, depuis le mois de décembre, Alain Malka qui, venant du Cargo Air France, a succédé à Lionel Guérin. Mais la cheville ouvrière est sans nul doute Hélène Abraham, directrice générale adjointe de la compagnie. C’est un hasard mais au lendemain du 8 mars, nous sommes ravis de montrer que la place des femmes dans ce métier de l’aérien va au-delà d’un jour par an ! La compagnie, à l’équilibre un an plus tôt que prévu, reste une sorte de laboratoire pour Air France, et elle a encore de multiples projets pour 2017. Rencontre avec Hélène Abraham.

Hélène Abraham, Directrice générale adjointe de Hop! Air France
Hélène Abraham, Directrice générale adjointe de Hop! Air France

DéplacementsPros.com : Quel bilan tirez-vous de 2016 pour Hop! Air France ?

Hélène Abraham : Nous aurions dû faire une excellente année en 2016 n’eût été les divers aléas (grèves ATC en particulier qui nous touchent toujours plus que sur le long ou le moyen-courrier, comme c’est à nouveau le cas cette semaine, mais aussi attentats en France et en Belgique, …). Nous avons fait une très bonne année en atteignant les objectifs que nous nous étions fixés : poursuivre le redressement économique de l’activité, améliorer le remplissage, proposer de nouvelles offres pour certains de nos clients avec le lancement réussi de la carte de Jeunes.

Avec près de 130 lignes différentes, nous avons dépassé les treize millions de passagers transportés en 2016 et amélioré le remplissage moyen des vols de plus d’un point.

DéplacementsPros.com : Quels sont les grands projets pour Hop! Air France en 2017 ?

Hélène Abraham : Sans dévoiler trop rapidement nos différents projets, on peut dire que nous poursuivons notre trajectoire de reconquête des clients sur le périmètre de notre activité des vols courts courriers et nous travaillons aussi dans le cadre du projet Trust Together défini par Jean-Marc Janaillac.

L’année 2017 verra de nouvelles initiatives tarifaires pour nos clients. Nous avons travaillé pour redonner tout son sens à la promesse que nous faisons à nos clients d’affaires, en particulier sur nos 5 lignes Navette en France et 2017 verra cette promesse réalisée dans toutes les escales concernées (avec par exemple, le parcours Skypriority mis en place à l’escale de Nice dans les prochains jours). Mais nous allons aussi répondre à l’une des attentes de nos clients « abonnés » en leur donnant à partir du 1er avril l’accès au parcours Skypriority dans les aéroports qui en disposent.

Le TGV Océane se veut concurrent de l'aérien pour le Sud-Ouest de la France
Le TGV Océane se veut concurrent de l'aérien pour le Sud-Ouest de la France

DéplacementsPros.com : L’ouverture de la LGV entre Paris et Bordeaux va-t-elle modifier les plans de développement de Hop! Air France à Bordeaux ?

Hélène Abraham : Nous serons attentifs au lancement des nouvelles lignes sur la Bretagne et sur le Sud-Ouest de notre concurrent ferré : nous avons bien l’intention de nous battre et de faire valoir nos arguments car seul l’avion permet de faire l’aller-retour journée rapidement d’un point à un autre dans toute la France.

Cette nouvelle concurrence nous semble inéquitable, qui voit une offensive sur une ligne entre Bordeaux et Paris en particulier où la croissance de notre trafic a été dynamique ces derniers temps. Le coût de construction de cette nouvelle ligne correspond à une subvention de 20 euros par client transporté par le train pour les 25 prochaines années : ce n’est pas rien.

DéplacementsPros.com : On parle du développement ferroviaire vers Toulouse, pensez-vous que cela soit dangereux pour Hop! Air France?

Hélène Abraham : Les études de mobilité en France montrent que sur des parcours moyens de l’ordre de 600 km, les deux tiers des déplacements en France s’effectuent en voiture particulière (ou en bus probablement, mais l’étude avait été faite avant les bus Macron). Un quart des besoins prennent le train et 10% choisissent l’avion.

Nous travaillons à montrer que l’avion est un mode de transport accessible à tous et avons regagné des parts de marché sur le train sur certaines lignes. Notre offre entre Orly et Toulouse est unique en Europe : 25 vols par jour ! Même avec une certaine accélération de la desserte, l’avion restera le meilleur moyen de déplacement rapide pour rejoindre l’Occitanie. Les concurrents existent déjà sur cette ligne et nous continuerons à faire face.

DéplacementsPros.com : Pour les acheteurs, la lisibilité et la compréhension tarifaire sont essentiels. Avez-vous le sentiment que Hop! Air France répond à leurs attentes?

Hélène Abraham : Il me semble que nous avons beaucoup travaillé pour répondre à la demande des acheteurs. Les équipes commerciales sur le terrain sont très présentes et les échanges sont plus nombreux que jamais afin d’intégrer les attentes des clients dans nos stratégies commerciales.

DéplacementsPros.com : Croyez-vous toujours au contrat corporate aérien pour les PME/PMI ?

Hélène Abraham : Les options pour les PME/TPE/PMI sont aussi diverses que possibles : selon leurs besoins, cela peut passer d’un contrat corporate classique à une solution Blue Biz très souple, ou bien par les conseils d’une agence de voyage tout simplement.

Il n’y a pas de réponse unique mais une solution pour chacun et les équipes dans les régions sont là pour répondre à toutes les questions que pourraient se poser les petites ou moyennes entreprises. En 2016, le produit Blue Biz a été particulièrement apprécié par ce type d’entreprises : il est gratuit et très simple.

Hop! densifie ses liaisons pour répondre à la concurrence du train sur de nombreuses lignes
Hop! densifie ses liaisons pour répondre à la concurrence du train sur de nombreuses lignes

DéplacementsPros.com : Le court et moyen-courrier reste toujours complexe en raison de la forte concurrence des low cost, quelle stratégie pour Hop! Air France afin de les contrer?

Hélène Abraham : Notre ambition sur le court courrier est de montrer que nous sommes capables de répondre à toutes sortes de besoins de mobilité en France de régions à régions et surtout de faire des offres à des typologies de clients qui n’ont pas de proposition du tout sur les low costs. Par exemple, ce n’est pas du business travel mais nous transportons ainsi un très grand nombre d’enfants non accompagnés sur notre réseau. Les parents peuvent nous les confier à partir de 5 ans.

Mais nous offrons aussi un très grand nombre de petits prix toute l’année et l’avion est un mode de transport accessible pour tous. Toutes nos lignes (à l’exception de celles qui desservent la Corse) sont à partir de 49 euros TTC l’aller simple toute l’année par personne (hors frais de services). Et pour les Jeunes (12-24 ans) porteurs de la carte, c’est même à partir de 44 euros TTC l’aller simple, bagage de soute inclus !

Par ailleurs, 95% des lignes que nous desservons toute l’année proposent 3 vols par jour au moins en semaine : c’est l’assurance de trouver les horaires qui conviennent lorsque l’on vit en régions pour se déplacer pour ses affaires. Nous continuerons à adapter notre offre à la demande du marché et avons de nombreux arguments vis-à-vis de la concurrence.

DéplacementsPros.com : Vous exploitez un grand nombre d’avions différents, allez-vous uniformiser cette flotte ?

Hélène Abraham : C’est une chance extraordinaire pour nous d’avoir une telle flotte pour répondre au marché. Notre ambition, depuis que nous avons lancé Hop! est de mettre le bon avion au bon endroit au bon horaire. Et pouvoir disposer d’une centaine d’appareils qui vont de l’ATR 42 à l’Airbus A321 est une richesse ! Aucun de nos concurrents n’en dispose.

Entretien réalisé par M. Lévy



1.Posté par Julien F. le 09/03/2017 08:01
Hahahahaha !
On joue sur les mots chez Hop!

2.Posté par yvon le 09/03/2017 12:07
Certaines destinations en france et non la france ....le titre est vraiment absurde ....Rennes,nantes ,bordeaux,lyon etc .C'est tout a fait possible dans la journee en train surtout que nous sommes deja en centre ville .

3.Posté par stephane le 15/03/2017 17:47
l'avion ne durera plus très longtemps sur paris bordeaux... 2h de tgv de centre ville à centre ville, qui va aller s'emmerder à aller à cdg ou orly et perdre du temps pour payer au final payer un billet d'avion plus cher que le train.
L'avion pollue extrêmement par rapport au TGV et c'est tout à fait normal que le TGV, moyen de transport respectueux de l'environnement, fasse disparaitre l'avion sur les distances courtes comme Paris Bordeaux