Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'ONU signe pour le pistage des avions


Un accord a été signé mercredi aux nations Unies pour permettre la mise en œuvre technique du suivi permanent des avions sur la surface terrestre, afin d’éviter que ne se reproduise une tragédie comme celle du MH 370 de Malaysia Airlines.



Cet accord signé mercredi aux Nations Unies, lors d’une conférence mondiale des radiocommunications, permet le suivi des vols civils par satellite. Il permettra de repérer les avions partout dans le monde dès 2017, alors qu'aujourd'hui 70 % de la surface terrestre (océans, déserts, montagnes) ne permet pas cette surveillance. "Le fait d'attribuer des fréquences pour que des stations spatiales puissent recevoir des signaux ADS-B provenant d'aéronefs va permettre d'assurer le suivi des vols en temps réel partout dans le monde", a déclaré François Rancy, directeur des radiocommunications à l'UIT (l'institution spécialisée des Nations unies pour les technologies de l'information et de la communication).

L’OACI, autre agence des Nations Unies qui travaille sur ce sujet depuis 18 mois, va se charger de la mise en application de cet accord qui a pu être malheureusement trouvé après une tragédie, celle de la disparition en mars 2014 de l’avion de Malaysia Airlines avec 239 personnes à bord. L'épave de l'appareil n’a toujours pas été retrouvée.