Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


L'explosion de l'A321 de Daallo Airlines est bien dû à une bombe


Après l'atterrissage en urgence du vol de Daallo Airlines, le 2 février dernier, deux scénarios étaient avancés pour expliquer l'explosion qui avait troué le fuselage de l'avion : un attentat ou un problème technique. Les experts ont finalement conclu qu'elle avait été causée par une bombe.



Photo tweetée par le journaliste Harun Maruf
Photo tweetée par le journaliste Harun Maruf
Le ministre somalien de l'Aviation, Ali Ahmed Jama, a confirmé le 6 février 2016 que la piste de l'attentat était maintenant privilégiée dans l'enquête sur l'incident survenu sur le vol de Daallo Airlines le 2 février dernier. Il a indiqué "Des recherches supplémentaires conduites par des experts somaliens et internationaux ont confirmé que l’explosion qui avait eu lieu à bord de l’avion de Daallo n’était pas due à un problème technique mais à une bombe destinée à détruire l’appareil et tuer tous les passagers". Il a ajouté: "Les forces de sécurité ont arrêté des personnes suspectées d'avoir été impliquées".

L'explosion, survenue 15 minutes après le décollage, a provoqué un trou d'environ 1m de diamètre dans le fuselage de l'Airbus. Heureusement, elle n'a pas endommagé le système de navigation de l'avion ce qui a permis au pilote, Vladimir Vodopivec un Serbe de 64 ans, de poser l'appareil sans difficulté sur l'aéroport de Mogadiscio. Un passager, Abdulahi Abdisalam, a été porté disparu. Il aurait été tué dans l'explosion et aspiré à l'extérieur de l'avion. Les autorités soupçonne qu'il s'agissait d'un kamikaze. Deux autres voyageurs avaient été légèrement blessés.