Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Mardi 22 Février 2011

L’hôtellerie suisse rebondit en 2010, portée par le voyage d’affaires et les pays émergents



Le marché de l’hôtellerie helvétique repart à la hausse sur l’année 2010 (+1,7% de nuitées), après une année 2009 en net recul (-4,7%). Les chiffres annoncés mardi seraient en partie liés à une diversification de la clientèle étrangère, même si le marché domestique marque la plus forte augmentation (+2,2%). Le voyage d'affaires apparaît comme un moteur de la croissance.



La conférence annuelle, organisée mardi à Zurich par l'Office fédéral de la statistique (OFS), Suisse Tourisme et Hôtellerie Suisse, décrit une attractivité à deux vitesses de la clientèle étrangère. La clientèle de la zone euro marque le pas, à l’image des Allemands (-3,6%), principaux clients de l’hôtellerie suisse. Les Français (+1,1%) sont les seuls en Europe à contribuer à la croissance de l’hôtellerie helvétique. Les observateurs du marché expliquent cette tendance par la problématique du taux de change, défavorable, entre l’euro et le franc suisse. A l’inverse, les pays émergents ont dopé le bilan 2010 : la clientèle des pays du Golfe (+13%), de l’Inde (+21,1%) mais aussi et surtout de la Chine (+48%) ont afflué en masse dans les établissements suisses. La croissance de l’hôtellerie s’explique également par les bons chiffres liés au voyage d’affaires, dont les nuitées augmentent de 6% dans les grandes villes.

Les responsables de l’hôtellerie helvétique craignent néanmoins un retour à la baisse en 2011 : la force de la monnaie locale pourrait entraîner une baisse de 2 à 3% des nuitées. Une campagne de promotion est prévue pour compenser ce recul, notamment dans les pays émergents.