Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


L’impossible principe de précaution pour le transport aérien


Les compagnies aériennes ont une nouvelle fois été mise en garde par l’agence américaine de sécurité intérieure. Elle attire leur attention sur de possibles attentats via des explosifs dissimulés dans les semelles de chaussures, mais ne justifie pas son alerte.



Lorsque vous prendrez l’avion ces prochains temps, n’oubliez pas de vérifier que vous n’avez pas un trou à vos chaussettes. Car vous risquez fort d’avoir à retirer vos chaussures, qu’elles soient bottes, escarpins, baskets ou moonboots. L’agence américaine de sécurité déclenche une nouvelle alerte et, après avoir mis en garde les compagnies aériennes pour les vols vers la Russie, pointent cette fois les vols vers les US. Oubliant au passage que les passagers sont le plus souvent mélangés lorsqu’ils franchissent la sécurité, si bien qu’une telle alerte revient à vérifier systématiquement et d’un peu plus près encore tous les passagers de tous les vols. Bonjour les files d’attente….

Bien sûr le principe de précaution s’impose. Bien sûr, il est logique de crier sa vigilance, c’est cette fois le principe de la dissuasion. Il reste qu’à force de crier au loup, on peut aussi y perdre la voix. Ou se rendre inaudible. La plupart des spécialistes le disent, celui qui voudra un jour faire à nouveau sauter un avion trouvera certainement la faille, ce moyen de transport restant, malgré tout, fragile.
Alors pourquoi ces alertes ? S’agit-il de rassurer les passagers eux mêmes, tout simplement ? Il y aurait plutôt de quoi les faire rester chez eux. Du moins les touristes car les voyageurs d’affaires, eux, sont plutôt du genre pragmatique. Et fatalistes. Ce genre d’alerte ne les trouble plus : quand faut y aller, faut y aller, non ?

Hélène Retout

Dimanche 23 Février 2014


Notez