Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels



Jeudi 4 Juillet 2013

La Fnaut veut réduire la vitesse sur les routes



La Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut) a présenté ses propositions pour réduire la vitesse automobile, facteur de nombreux accidents de la route. Elle recommande par exemple de mieux sanctionner les petits excès de vitesse ou étendre les zones 30 en milieu urbain.



La Fnaut veut réduire la vitesse sur les routes
La Fnaut a rappelé lors d’une conférence de presse le 4 juillet 2013 que «la vitesse joue un rôle dans tous les accidents, à la fois comme facteur causal et comme facteur aggravant». L’association qui a soutenu l’introduction du permis à points puis des radars automatiques, fait le constat suivant «la lutte contre les grands excès de vitesse a été efficace, il faut maintenant se concentrer sur les petits excès de vitesse en refusant la tentation du laxisme». Elle met également en avant qu’ils sont aussi dangereux que les grands.
Elle propose aussi de systématiser la création de zones 30 ou encore de réduire de 10 km/h les vitesses limites sur les routes et autoroutes ce qui «placerait la France dans la moyenne de l’Union européenne». De plus, elle assure qu’«une telle mesure, dont l’efficacité en matière de sécurité routière ne peut être contestée (plusieurs centaines de vies pourraient être épargnées chaque année), provoquerait un choc psychologique salutaire, comme l’ont été l’introduction du permis à points ou celle des radars automatiques (ou comme pourraient l’être l’interdiction totale de l’usage du téléphone ou, plus encore, l’installation obligatoire de boîtes noires à bord des voitures)».
L’association met en avant que réduire la vitesse sur les routes présente des avantages pour la sécurité et réduirait les nuisances de la circulation, la pollution de l’air et le bruit ou encore la consommation d’énergie.