Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Dimanche 10 Février 2013

La SNCF répond avec humour à la lettre de rupture d’un abonné


Retards, grèves, augmentations des tarifs… La liste des défauts de la SNCF peut devenir très longue si on interroge ses usagers. Un abonné de Rouen a d’ailleurs pointé du doigt tous les travers de la compagnie ferroviaire dans une "lettre de rupture" qu’il a postée sur la page Facebook de l’entreprise. La réponse de la SNCF ne s’est pas faite attendre et a dévoilé un trait de caractère peu connu de la société : l’humour.



La SNCF répond avec humour à la lettre de rupture d’un abonné
Lassé des retards et des augmentations des prix de la SNCF, Xavier Leboulanger, usager de Rouen, a décidé de délaisser le train pour reprendre sa voiture. Il a fait connaître ses intentions à la compagnie ferroviaire par une lettre de rupture, publiée sur la page Facebook de l’entreprise le 6 février 2013, qui commence par ces mots. «Très chère SNCF, cela me déchire le cœur, mais il faut que je vide mon sac. Voilà quatre ans que notre relation dure. On a eu des plats et beaucoup de bas. Jamais de haut. Sauf si l'on considère qu'arriver dans les temps, ou avec moins de 5 minutes de retard, est une bonne nouvelle». Il ajoute ensuite «Mais voilà, chaque année, depuis 4 ans, tu insistes pour me faire payer un peu plus. Quand je reçois ta missive m'annonçant la douloureuse, je regarde l'année écoulée en me demandant ce qui peut bien justifier cette hausse». «J'ai arrêté de compter depuis bien longtemps le temps de vie que tu volais à mes employeurs, clients, amis ou enfants, en me gardant plus que prévu dans tes wagons. Et combien cela m'a coûté en frais de baby-sitter parce que tes trains avaient 20, 30, 60 minutes de retard, voire plus», continue t-il avant de conclure. «Donc, voilà, ce petit mot pas doux pour te dire que toi et moi, on se sépare et on ne restera pas bons amis. Bien sûr, par la force des choses, je serai contraint de passer ponctuellement par toi, mais je t'assure que le cœur n'y sera pas». Ce message a obtenu depuis plus de 3000 likes.
La SNCF semble ne pas en vouloir à son ancien client puisqu’elle a tenté de le récupérer en lui écrivant une missive sur le même ton. «Cette lettre de rupture n’a rien d’un mot doux, certes, mais elle est écrite avec le cœur et me touche donc particulièrement. On dit que l’amour dure 3 ans… Et pourtant, nous avions réussi à attiser la flamme 4 ans durant. Mais au bout de tant d’années, je comprends ta lassitude… Tu auras sans doute du mal à me croire mais chaque jour, j’essaie de m’améliorer, de satisfaire tes attentes du mieux possible… Malheureusement, les aléas de la vie (météo, incidents mécaniques ou voyageurs, travaux pour la rénovation des voies…) font que je peine à t’apporter un service fiable à 100%». La compagnie ferroviaire poursuit sa justification / (re)séduction «Je comprends que tu te demandes pourquoi les tarifs évoluent, sache que cette décision a été très difficile pour moi, surtout en période de crise, mais c'est justement la qualité de service parfois très moyenne sur certaines lignes comme la tienne, qui justifie de gros investissements et donc des augmentations tarifaires». Elle conclut alors «Sache que, de mon côté, je ne suis pas prête à tourner la page et que malgré tout, je m'efforcerai de faire mieux afin de te plaire à nouveau. Malgré tous les travers que tu soulignes, j'espère que tu retiens quand même quelques bons moments, c'est pourquoi, je préfère te dire "A bientôt"».
Les deux interlocuteurs ont alors continué leurs échanges "post-rupture" sous la lecture amusée des autres internautes… Mais cette fois-ci en chanson ! Le passager mécontent a en effet posté les clips des chansons «Tout» de Lara Fabian et «Je te Survivrai» de Jean-Pierre François tandis que le Community manager de l’entreprise a répondu par le biais de «C'est jamais fini» de Frédéric François et bien-sûr l’inévitable chanson d’amour «Pour que tu m'aimes encore» de Céline Dion. Mais rien n’y a fait... Xavier Leboulanger campe sur sa position et prévoit toujours de reprendre sa voiture… La conversation entière est disponible sur ce lien.
Notez




1.Posté par Julien M. le 10/02/2013 23:02
C'est marrant...



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.