Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels
Accueil
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte


Le SNPL ALPA demande le rejet des règles européennes sur les limitations de temps de vol


Le Comité Transport du Parlement européen devrait se prononcer, le 30 septembre prochain, sur les nouvelles règles européennes sur les limitations de temps de vol pour les pilotes de ligne, un texte très critiqué par la profession. Comme la CGT, le SNPL France ALPA, demande son rejet par le Parlement européen.



Le SNPL ALPA demande le rejet des règles européennes sur les limitations de temps de vol
Depuis plusieurs mois, les syndicats des pilotes de ligne s’opposent à la nouvelle réglementation des temps de vol voulue par Bruxelles. A une semaine du vote du comité Transport du Parlement européen, le SNPL France ALPA «demande aux députés européens de rejeter la proposition de la Commission et d’exiger une refonte du texte, en accord avec les avis des scientifiques et sous une forme qui permette un contrôle parlementaire total». Le président de l’organisation, Yves Deshayes, explique que «Ces nouvelles règles vont aggraver le niveau de fatigue des pilotes, et de fait dégrader le niveau de sécurité». Il ajoute que «Certaines dispositions vont à l’encontre des recommandations des scientifiques et constituent un danger pour la sécurité des vols. C’est le cas sur les temps de vol de nuit : là où la Commission autorise une amplitude allant jusqu’à 12h30, les scientifiques sont unanimes sur une limite maximale de 10h00. Au-delà, les seuils de fatigue deviennent critiques et compromettent notre capacité à piloter l’avion en toute sécurité».