Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels




Lundi 9 Mai 2011

Le kit mains libres ne rend pas les déplacements professionnels plus sûrs


Un rapport officiel commandé il y a deux ans par la délégation interministérielle à la sécurité routière souligne les risques du téléphone au volant, avec ou sans kit main libre. L’oreillette, souvent considérée comme la solution la plus sûre pour communiquer pendant ses déplacements, s’avèrerait en fait tout aussi dangereuse que l’utilisation classique du téléphone mobile. Près d’un accident de la route sur dix est ainsi associé à l’utilisation du téléphone au volant.



Le kit mains libres ne rend pas les déplacements professionnels plus sûrs
Le rapport "téléphone et sécurité routière" publié par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm et l'Institut français des sciences et technologies des transports, de l'aménagement et des réseaux (Ifsttar indique notamment «Il est clair qu’un kit mains-libres ne peut pas résoudre tous les problèmes attentionnels liés à l’utilisation du téléphone au volant». La concentration de l’utilisateur et sa perception de l’environnement sont ainsi altérées par la communication téléphonique, mais l’interdiction pure et simple du téléphone au volant n’est pas pour autant recommandée par le rapport. L’étude souligne également la persistance de l’utilisation classique du téléphone, à la main, qui représenterait encore 40% des cas. "En France, près de la moitié des conducteurs utilisent un téléphone en conduisant (portable ordinaire ou kit mains-libres)" constate l'Inserm, qui ajoute : "Les jeunes, les hommes, et les usagers de la route à titre professionnel sont ceux qui téléphonent le plus au volant".
L’Espagne a déjà adopté une loi interdisant également l’utilisation de kits mains libres au volant : c’est le seul pays européen à avoir adopter une telle règlementation.

telephone_et_securite_routierev1_1_.pdf telephone_et_securite_routierev1[1].pdf  (6.01 Mo)

Notez




1.Posté par martin le 10/05/2011 17:55
Excellente initiative de l’INSERM ! Dommage qu’elle ne soit médiatisée que maintenant. Cela fait des années que les sites étrangers comme Buzzle ou français comme Qu'est-ce que c'est ? (www.questcequecest.com) expliquent les dangers de téléphoner en conduisant, même avec un kit main libre !

A notre connaissance, toutes les études françaises ou étrangères sur ce sujet convergent : le risque accidentogène est considérablement multiplié par l’utilisation d’un téléphone au volant.

En effet, même avec un kit main libre, le téléphone monopolise visiblement la plus grande partie de notre attention. Hors, une inattention de quelques secondes peut suffire à faire dévier un véhicule de sa voie.

Depuis longtemps, nous avons renoncé à décrocher le téléphone en conduisant. Pourtant, il y a 10 ans de cela, nous le faisions sans connaître les conséquences. Après avoir raccroché, c’était toujours la même interrogation : « qu’est-ce qui s’est passé sur la route pendant que je conduisais ? »

2.Posté par GS93 le 12/05/2011 16:28
Il me semble qu'il soit nécessaire de garder raison en matière de Sécurité Routiere et arréter de se plier aux diktats quelques ayatollah dont la représentativité est plus que douteuse :
- concernant la vitesse (ce n'est pas le sujet de cette chonique, alors d'un mot) ; tout corps en mouvement représente un danger du fait de son energie cinétique ; il faut donc interdire toute circulation....il y a avait dèja des morts à l'époque hyppomobile !!!
- concernant le téléphone (et autres objets m Media) :
+ il en est qui devraient être tout simplement interdits de vente : tel que le GPS - Lecteur de Video.
+ d'autres doivent être reellement adaptés a l'usage routier ... exemple , le GPS avec images 3D et photos incorporées ne parait pas pertinent , il faut des appareils qui se lisent et se pilotent en une fraction de seconde.
+ les programmes de radio eux mêmes (présentés comme bénéfiques) peuvent être source de détournement d'attention ou de perturbation.
+ quant au téléphone, il est clair que lire ou passer des SMS n'est pas acceptable .....mais l'est il plus qu'une dame examine son maquillage en roulant ou qu'un monsieur lise son Parisien sur le Perif ....
+ négocier une affaire au téléphone n'est surement pas chose intelligente ni pour le sérieux de la négociation ni pour la sécurité routière. Mais passer un coup de fil détendu est il réellement préjudiciable à la sécurité quand on fait 300kms d'autoroute, ne serait il pas plutot un facteur favorable rompant la monotonie du parcours... En tout état de cause, il n'est surement pas plus porteur de risque que celui générait par une famille exitée dans la voiture ou des enguelades au volant comme on le voit si fréquement !!!!!

En fait, en matière de Sécurité Routière , il faut interdire à toute personne qui conduit d'avoir une autre activité ou autre préoccupation
- interdire à toute personne ayant une activité professionnelle de conduire dans la journée avant ou après celle-ci (qui ne pense pas a ce qu'il fait dans sa journée en conduisant ?)
- interdire à tout occupant de parler avec le conducteur, lequel pour eviter toute interférence doit être enferme dans une cabine de conduite ...
Bref la logique dans laquelle nous sommes appelle à :
- reduire la vitesse à 20km/h en ville (et encore ; attention au pieton); 50 km/h ailleurs ( au delà, on ne peut pretendre à la resistance mécanique absolue)
- reserver a conduite à des personnels n'ayant que cette seule activité et préoccupation : le retour de la VOITURE DE MAITRE et les camions le Conducteur d'une part, le manutentionnaire d'autre part.
c'est clair ; là on sera à moins de 3000 morts.

Plus sérieusement, quand considerera t'on que le permis de conduire doit sanctionner une aptitude a conduire (et non un droit systèmatique):
- quand fera t'on l'apprentissage de la conduite sur simulateurs, le seul à permettre l'apprentissage de la gestion des situations a risques
- quand le controle régulier et période des aptitudes à conduire (là aussi sur simulateur)
- quand le contrôle régulier des aptitudes physiques et psychiques
- quand la limitation de conduite sous prise de médicaments (plus dangereux in fine que l'alcool)

là il y a de vraies pistes .... sachant que toutefois, la vraie solution d'avenir est dans la voiture sans conducteur .... mais c'est une autre histoire !!!
merci à ceux qui m'on lu !



Qui sommes nous ? - Conditions Générales d'Utilisation
Partenaires et sites recommandés : Vacances Pratiques, twitter, Google France, Santé voyage

Numéro de Commission Paritaire des Publications et Agences de presse : 1216 W 90128
Numéro d' ISNN - 2105-049X - Numéro de déclaration à la CNIL : 1391313

 

 Deplacements Pros.com est membre du Syndicat de la Presse d'information en ligne (Spiil).

Deplacements Pros.com est membre du Centre Français d'Exploitation du Droit de la Copie.

Merci de le signaler à votre entreprise afin qu'elle rajoute Deplacements Pros.com sur sa liste des sources d'informations consultées par son personnel.