Deplacements Pros, le quotidien du business travel, du voyage d'affaires et des déplacements professionnels


Pendant la crise, voyageons !




Faut il ou non s’inquiéter des répercussions de la crise financière sur le voyage d’affaires ? Va t-elle s’accompagner d’une crise économique grave avec un effet domino sur toutes les activités, à commencer par les déplacements professionnels ? Les Travel Managers, manifestement, sont dans l’expectative : pour l’heure les consignes sont à la vigilance.

Vous souvenez vous du 11 septembre 2001, vers 15h30 ? Les avions avaient frappé les deux tours du World Trade Center, l’incendie faisait rage, chacun s’interrogeait sur l’évolution de la situation. Parviendrait-on à éteindre le feu, allait il se propager à tout le bâtiment ? Quelques experts se risquaient à annoncer une asphyxie de l’incendie, et bien peu s’attendaient à un effondrement des tours sur elles mêmes. « Nous sommes dans uns situation comparable pour notre économie », remarque Gilles Tallec, DG France de United qui se risque à cette comparaison « On ne sait pas si les tours de l’économie vont tenir ou s’effondrer, c’est l’expectative ». De fait, de nombreuses entreprises financières ont disparu aux Etats-Unis et la tourmente à atteint Londres ou la galaxie financière et boursière française. Les voyageurs américains sont moins nombreux dans les avions et en Europe, chacun serre les boulons et s’apprête à réduire la voilure, comme le montre le sondage KDS (voir ci dessous). Mais l’économie réelle tourne. Par manque de crédit, certaines entreprises réduisent leur budget voyage… Mais d’autres lancent au contraire leurs commerciaux tous azimuts dans la bataille, et le renforce ! « On nous demande d’aller arracher les contrats avec les dents s’il le faut », souligne un commercial de la Grande distribution. Pas de secret, les vidéo conférences et «conf call» ont encore de beaux jours devant elles, mais les contacts personnels et les poignées de mains valent tous les Powerpoint du monde : pendant la crise, voyageons !

Annie Fave

Jeudi 23 Octobre 2008


Notez